La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Pacte fragile″
PACTE FRAGILE
Titre original:United
Num. production:ST:ENT-089
Prem. Diffusion US:04 Fév. 2005
Saison:4
Disque DVD:4-4
Référenciel:4/13
Episode Num.:89
 
Histoire:Manny Coto
Scénario:Judith Reeves-Stevens
Garfield Reeves-Stevens
Réalisation:David Livingston
 
Distribution :
Jeffrey Combs...Shran
Lee Arenberg...Gral (Tellarite)
Brian Thompson...Valdore
Geno Silva...Vrax
Kevin Brief...Naarg
Molly Brink...Talas
J. Michael Flynn...Nijil
Scott Allen Rinker...Pilote
Date : Nov. 2154
 
A bord du vaisseau Romulien, Tucker et Reed essaient tant bien que mal de rester debout malgré les embardées que le pilote fait faire au vaisseau à distance.  Sur Romulus, dans la salle de contrôle, l'amiral Valdore indique que le vaisseau doit temporairement cesser ses soubresauts car il est à proximité d'une nouvelle cible.  L'amiral Valdore fournit de nouveaux paramètres au scientifique Romulien, Nijil, afin de reconfigurer les émetteurs holographiques du vaisseau pour qu'il prenne un nouvel aspect.  La nouvelle cible est un vaisseau Rigellien, qui se défend contre cette attaque.  Valdore ordonne de laisser le vaisseau Rigellien envoyer un signal de détresse puis de le détruire.  Le vaisseau Romulien détruit alors le vaisseau Rigellien en prenant l'apparence de l'Enterprise.
A bord de l'Enterprise, l'ambiance entre les Tellarites et les Andorien est tendue mais stable.  Archer reçoit une communication de Starfleet qui l'informe d'une nouvelle crise diplomatique : l'Enterprise est accusé d'avoir attaqué et détruit un vaisseau de reconnaissance armé Rigellien et d'avoir tué les 17 membres d'équipage.  Cette fois Archer est persuadé que celui qui est derrière ces attaques ne veut pas simplement monter les Andoriens et les Tellarites les uns contre les autres : il veut déstabiliser toute cette région de l'espace.  T'Pol annonce que Mayweather et elle ont trouvé un moyen de détecter la signature de distorsion du vaisseau et ils ont imaginé un moyen de le localiser en établissant une grille de détection … qui nécessite la participation de 128 vaisseaux ! Pour former une telle flotte, il n'y a qu'un seul moyen.

Pendant ce temps, Shran est resté au chevet de Talas, blessée par Naarg.  Shran lui explique que la blessure qu'il croyait superficielle est en fait plus grave que prévue car le pistolet utilisé était réglé pour tuer.  Talas fait jurer à Shran de se venger si elle devait mourir.  En sortant de l'infirmerie, Shran croise Archer qui est venu lui faire une proposition mais Shran ne lui laisse pas le temps de s'expliquer et ne veut qu'une chose : tuer des Tellarites.
Sur Romulus, l'amiral Valdore a ses propres problèmes : le prototype a été endommagé sérieusement par les Rigelliens et il dérive dans l'espace.  Un Sénateur Romulien, Prax venu prendre des nouvelles du projet est furieux car il ne faut pas que quiconque puisse mettre la main sur ce vaisseau.  Même s'il n'y a pas d'équipage qui prouverait que le vaisseau est Romulien, le Sénateur rappelle que le vaisseau est un Oiseau de Guerre modifié : si les Vulcains étudient sa matrice de propulsion, ils n'auront aucun mal à prouver qu'il s'agit d'un vaisseau Romulien.  Le Sénateur Prax ordonne à l'amiral de ramener le vaisseau sur Romulus et, désignant deux Rémiens, il rappelle à Valdore le prix à payer si la mission devenait un échec.
Sur l'Enterprise, les nouvelles ne sont pas bonnes : la flotte de vaisseaux Terriens, trop lente, ne pourra pas être sur place avant des semaines et le Columbia est bloqué dans les chantiers spatiaux pour des problèmes de propulsion.  De son côté, T'Pol annonce que Vulcain peut envoyer 23 vaisseaux : depuis le renvoi de V'Las, le Haut Commandement est en pleine restructuration et de nombreux équipages sont incomplets.  Archer n'a pas d'autre choix que de demander la participation des Andoriens et des Tellarites mais T'Pol est sceptique : aucun Andorien n'acceptera d'ordre d'un Tellarite, et inversement.  Archer pense qu'il n'y que les Humains qui peuvent espérer coordonner la flotte en donnant des ordres aux autres, ce qui fait de l'Enterprise le vaisseau de commandement.  Une telle coopération entre les quatre races n'a jamais été tentée mais c'est le moment ou jamais.

Sur le vaisseau Romulien, Tucker parvient à mettre en route les contrôle environnementaux de la passerelle et il arrive à la conclusion que le vaisseau est un prototype automatique conçu à partir d'un vaisseau " classique ".  Il en déduit qu'il est possible d'en reprendre le contrôle en déconnectant les commandes automatiques.  A force d'essais, Tucker parvient à mettre en marche et à arrêter la propulsion par distorsion mais les Romuliens surveillent ces progrès.  Lorsque Tucker se rend dans une salle extérieure pour déconnecter les circuits d'alimentation de la propulsion, les Romuliens l'enferment et inondent le pièce de radiations.  Ils contactent alors Reed et Tucker et lui ordonnent de reconnecter la propulsion sinon ils le tueront.  Tucker et Reed font tout pour interrompre le processus mais le temps passe.
Sur l'Enterprise, la proposition de coopération du capitaine Archer est accueillie avec une grande hostilité par Shran et Gral mais Archer leur démontre que c'est précisément cette hostilité que leur ennemi inconnu essaie de susciter.  Il leur demande de mettre leurs différents de côté et de coopérer pour éviter une guerre totale.  Plus tard, Shran explique que la Garde Impériale accepte l'alliance : il remet à Archer les codes de communication à utiliser pour l'opération et il autorise le capitaine à les remettre aux Tellarites.  Archer le remercie pour sa coopération et il lui annonce que les Tellarites ont également accepté de participer à l'opération.  Les 128 vaisseaux sont prêts pour l'opération.  Mais quelques instants plus tard Archer est appelé à l'infirmerie : Talas est morte.  Sur place Shran apprend la nouvelle et Archer le laisse seul à l'infirmerie avec celle qu'il a aimé.  Il se rend à une réunion avec les Tellarites qui lui confirment que leurs vaisseaux sont prêts.  Ils sont interrompus par l'arrivée de Shran qui explique à Gral que Talas est morte à cause de lui.  Il montre ensuite une petite fiole qui contient le sang de Talas et explique qu'il va rapporter une partie de celle qu'il aimait sur Andoria.  Il saisit alors la main de Gral et verse le sang de Talas dessus.  Il exige alors que Gral respecte la tradition et se batte avec lui dans un duel à mort, sinon les Andoriens quittent l'alliance.
Sur le vaisseau Romulien, Reed désobéit aux ordres de Tucker et il rebranche la matrice propulsion avant qu'il ne soit trop tard.  Lorsque l'amiral Valdore ouvre le sas d'accès, Reed rejoint Tucker avec les casques des scaphandres.  Loin de tenir sa promesse, Valdore referme le sas et recommence à inonder la pièce de radiations.  A l'abri dans leurs scapahndres, Reed et Tucker attendent que le plan de Malcolm s'exécute.  En effet, avant de quitter la passerelle, ce dernier a placé son pistolet phasique près des relais d'énergie et l'a lancé dans un cycle de surcharge.  Une minute plus tard, il explose, détruisant plusieurs conduits d'énergie en cascade, ce qui stoppe net le vaisseau et coupe toute communication avec Romulus.  Quelques heures plus tard, le dispositif d'auto-réparation a rétabli la liaison : les dégâts sont immenses et l'amiral Valdore demande à ce que la priorité soit donnée au rétablissement du dispositif d'auto-destruction et à la propulsion.

Sur l'Enterprise, Shran affûte son arme pour le duel et Archer s'étonne que le commandant abandonne ses grandes idées d'alliance entre peuples pour une vengeance personnelle.  Il vient également parler d'un autre aspect du rite Andorien : le principe de substitution.  Selon ce principe, quelqu'un a le droit de se porter volontaire pour combattre à la place de Naarg.  Archer annonce que ce sera lui qui se battra : c'est le seul moyen pour que ni les Tellarites ni les Andoriens ne quittent l'alliance.  Shran est choqué à l'idée de devoir tuer son ami, mais il n'annule pas le duel.  Peu après, T'Pol vient voir le capitaine car elle a appris sa décision.  Elle avoue que la décision du capitaine est malheureusement la seule logique pour conserver l'alliance : si Archer meurt, aucune des races ne retirera ses vaisseaux.  Dans les heures qui précèdent le duel, Sato et Mayweather parcourent sans relâche le code d'honneur du duel pour trouver un échappatoire.  C'est finalement Mayweather qui trouve une solution et la transmet au capitaine avant le duel.  Trois heures plus tard, le combat commence : les deux combattants sont reliés par un bras et tiennent leur arme dans l'autre main.  Après avoir été blessé deux fois, Archer utilise le câble qui les relie pour étrangler Shran et lui couper une antenne.
A l'infirmerie, Shran se dit humilié.  La perte de son antenne le déséquilibre et elle ne repoussera complètement que dans plusieurs mois.  Archer explique que c'est Sato et Mayweather qui lui ont donné cette idée en étudiant les règles du duel Andorien : le défi a pu être résolu sans provoquer la mort de Shran ou la sienne.  Shran admet que le capitaine a respecté la tradition Andorienne et que l'affaire est close.  Les deux hommes sont interrompus par un appel de la passerelle : la grille de détection a repéré le vaisseau.  L'Enterprise se dirige vers cette position.
Les Romuliens détectent l'approche de l'Enterprise et le vaisseau change une nouvelle fois d'apparence : il prend celle d'un vaisseau Vulcain.  Mais T'Pol signale que la signature du vaisseau n'est pas celle d'un vaisseau Vulcain.  Archer ordonne de lancer l'attaque.  Les senseurs repèrent Reed et Tucker mais il est impossible de les téléporter.  Alors que le drone continue de s'auto-réparer, il attaque l'Enterprise.  De leur côté, Reed et Tucker trouvent un sas de sortie et il se jettent dans le vide.  Alors que six vaisseaux de l'alliance arrivent sur place, le drone retrouve enfin sa propulsion et s'enfuit en vitesse de distorsion maximum, poursuivi par les vaisseaux Vulcains, Andoriens et Tellarites.  Enfin, Reed et Tucker sont téléportés à bord de l'Enterprise.

Dans la salle de conférence de l'Enterprise Archer vient annoncer à Shran et Gral que le drone a réussi à s'échapper.  Au cours du combat, un vaisseau Tellarite a été détruit et l'équipage a été sauvé par un vaisseau Andorien.  Apparemment l'alliance devient une réalité pour tous.  Gral tend la main à Shran et les deux hommes se serrent la main.  L'Enterprise, accompagné de vaisseaux Andoriens, Vulcains et Tellarites reprend sa route vers Babel.
Sur Romulus, Nijil annonce que le drone est revenu dans l'espace Romulien.  Satisfait, Valdore ordonne de déconnecter le pilote du système de contrôle à distance.  Le pilote retire son casque : c'est un Andorien à la peau blanche qui semble aveugle.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 03 Fév. 2009 à 12H06'
La seconde partie repart sur les mêmes bases d'excellence que l'épisode précédent.

Il faut dire qu'il y a du bon matériel à travailler et qu'il est bien travaillé. Entre autres part, Reed et Tucker coincés dans le Drone Romulien tentant de le saboter, tandis qu'à l'autre bout sur Romulus, les conspirateurs tentent de les empêcher. C'est excellent, plein de bonnes trouvailles et de travail de caractérisation ( notamment l'amiral mis sous pression par un sénateur Romulien) . C'est aussi plein de bonnes surprise ( le coup du phaseur en surcharge ) . Une tension et un sentiment de réalisme qui ne se relâchent pas jusqu'à un climax jouissif comme pas deux. Trip et Reed s'éjectant du drône dans le vide spatiale au milieu de la bataille et d'une flotte pré-Fédération du plus bel effet. Woouahhh !!

J'en profite pour tirer mes louanges aux trois réalisateurs de cet arc : David Straiton, David Livingston et Mike Vejar qui s'affranchissent du style académique et sclérosé de Star Trek pour une forme de réalisation plus moderne ( grand angle, caméra portée, obturation des objectifs ect…) . On est encore loin de BSG ou de The Shield, mais c'est un pas de plus vers la bonne voie.

L'épilogue de cet acte Trip/ Reed est lui aussi excellent. Une bouffée d'oxygène, quand Trip met en boîte Reed, ça ne fait que renforcer l'humanité de ces personnages .

La partie sur l' Enterprise est du même calibre, rien n'est à jeter parce que tout respire, suinte le respect et l'admiration pour l'esprit Star Trek ,le long et ardu chemin vers une meilleure compréhension mutuelle, par le respect des coutumes et des croyances des autres, même les plus absurdes, que la roublardise et la détermination d'un capitaine de Starfleet parvient à retourner à son avantage.

Le tout empreinte la voie de l'hommage sincère, ce combat entre Archer et Shran rappelle autant celui de Kirk et Tracy ( The Omega Glory.TOS.2 ), que celui avec Spock ( Amok Time. TOS.2 ) le plan pour capturer le drone lui rappelle celui de Picard durant la guerre civile Klingonne ( Redemption part.2.TNG.4 ). Même l'apparition de Remiens fait son petit effet nostalgique aujourd'hui.

Si l'épisode précédent allumait la mèche, le dernier acte s'enflamme littéralement avec l'impression d ‘assister à la naissance de la UFP, avec encore un magnifique travelling arrière d'une tout autre résonance que le cliffhanger de Babel One.

Là, on l'on croirait la trame finit, mais United se finit aussi par un autre cliffhanger de la mort : « Mon dieu qui est ce mystérieux Andorien blanc qui pilote le drône ? »

La suite !! Je veux la suite !!!

100% d'avis favorable.

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Buckaroo, le 03 Février 2009.

Poster le second Commentaire

Statistiques

Page consultée 283 fois ce mois.

Page consultée 25884 fois au total.

Nouveaux Venus

"Si c'est un diagnostic médical, c'est assez léger."

Docteur HMU

En ligne

33 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top