La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Le Clone″
LE CLONE
Titre original:Similitude
Num. production:ST:ENT-062
Prem. Diffusion US:19 Nov. 2003
Saison:3
Disque DVD:3-3
Référenciel:3/10
Episode Num.:62
 
Scénario:Manny Coto
Réalisation:LeVar Burton
 
Distribution :
...
Maximillian Orion Kesmodel...Sim-Trip (4 ans)
Adam Taylor Gordon...Sim-Trip (8 ans)
Shane Sweet...Sim-Trip (17 ans)
Date Indéterminée
 
L'équipage est rassemblé dans la salle des torpilles de l'Enterprise et le capitaine Archer prononce une oraison funèbre pour la mort d'un membre d'équipage.  Dans un cercueil attendant d'être lancé, repose le lieutenant-commander Tucker.
Deux semaines plus tôt, au cours d'une séance de neuropression avec T'Pol, Tucker expose comment il compte utiliser la compression de flux de plasma pour stabiliser le moteur de distorsion qui se déstabilise habituellement à Warp 5.  Il a effectué toute une série de simulations sur son nouveau procédé et tout semble correct.  Le lendemain matin, l'équipage se prépare à effectuer les premiers tests en conditions réelles.  Archer ordonne à Mayweather d'augmenter la vitesse jusqu'à Warp 5.  A Warp 4.9, les premières vibrations commencent à se faire sentir et à augmenter.  Tucker met alors en route son système de compression de flux et les vibrations cessent brusquement.  Pendant quelques secondes, tout semble avoir parfaitement fonctionné, mais soudain, le flux se déstabilise et le vaisseau est plus que jamais secoué par des vibrations.  Sur la passerelle, le capitaine ordonne de sortir de la vitesse de distorsion, mais les commandes ne répondent plus.  En salle des machines, le feu se déclare en plusieurs endroits.  Tucker se précipite pour couper les injecteurs, mais à ce moment, une cloison explose et il est projeté au sol, sans connaissances.  Le vaisseau, sort de sa vitesse de distorsion, et est arrêté par un champ polarique, qui agit comme un filet.  Il reste immobile au milieu d'une sorte de nuage de particules.

Tucker a été emmené à l'infirmerie et en salle des machines, le capitaine demande à T'Pol un rapport sur les dégâts.  La Vulcaine répond que les injecteurs ont été détruits et que cela prendra environ deux semaines pour les réparer.  Archer se rend ensuite à l'infirmerie et le docteur Phlox lui explique que Tucker est dans le coma et qu'il risque de mourir.  Après un instant d'hésitation, le docteur ajoute qu'il existe peut-être un moyen de le sauver : parmi les animaux de l'infirmerie, il y a une larve du désert Lyserienne.  Habituellement utilisé pour soigner les blessures légères, cet animal possède une propriété secrète et peu connue des médecins : si on lui injecte l'ADN d'un être vivant, elle produit un clone appelé "Symbiote Mimétique", qui naît vit et meurt en seulement 15 jours.  Si cette solution était utilisée, cela permettrait de prélever des tissus neuraux au clone pour les implanter à Tucker, lorsque le clone aura un âge biologique égal à celui du lieutenant-commander.  Cette opération terminée, le clone terminera alors sa courte vie de 15 jours.  Devant les implications morales de cette opération, Archer hésite et demande à réfléchir.
Dans la soirée, T'Pol se rend dans les quartiers du capitaine et lui signale que depuis que le vaisseau est arrêté, des plaques de particules s'agglomèrent sur la coque à un rythme rapide.  La substance est difficile à enlever et possède de fortes propriétés magnétiques; pour l'instant le phénomène semble sans danger.  Lorsque T'Pol pose la question concernant l'utilisation du clonage, le capitaine dit qu'il a accepté la procédure.  T'Pol lui rappelle que sur Lyseria, cette utilisation a été interdite par un Conseil d'Ethique Lyserien car le clone est vivant, conscient et intelligent.  Archer répond qu'il est conscient du problème éthique que cela pose, mais la mission passe avant tout et Tucker est indispensable.
Deux jours plus tard, l'Enterprise est toujours bloqué dans le nuage de particules et le clone est au stade du fœtus.  Le lendemain matin, le bébé est né et Phlox décide de lui trouver un nom : Sim (pour "simili-Trip").  En le voyant, Archer semble gêné car il ressemble en tout point à un bébé humain.

Au bout de quelques jours, le bébé grandit, marche, puis parle.  Il a l'aspect d'un enfant de 4 ans et il lit une histoire en compagnie de Phlox et de Sato.  Il explique alors qu'il se souvient de cette histoire car elle lui a été lue par sa mère.  Phlox est étonné et il signale au capitaine qu'apparemment, le clone possède les souvenirs de Tucker, à âge égal.
Trois jours ont passé depuis la "naissance" et Sim semble avoir 8 ans.  Il se pose des questions sur ses origines et se demande où sont ses parents et ce qu'il fait sur le vaisseau.  Archer sait qu'il va devoir lui expliquer qui il est.  Peu après, il l'emmène dans ses quartiers et il lui montre des photos de lui et de Henry Archer, son père.  Il l'emmène ensuite dans le hangar des navettes et il lui prête son modèle réduit radiocommandé (celui vu dans l'épisode "Broken Bow" ).  Tout en jouant, le jeune garçon explique qu'il ne comprend pas pourquoi tout le monde l'appelle "Sim" alors que ses parents l'ont toujours appelé "Trip".  Le capitaine l'emmène alors à l'infirmerie et il lui montre Tucker, toujours dans le coma.  Sim comprend soudain qu'il n'est que la copie de Tucker et que tous ses souvenirs ne sont pas vraiment les siens.  Archer et Phlox lui expliquent que le docteur devra l'opérer dans quelques jours pour sauver Tucker mais ils lui promettent que l'opération n'est ni dangereuse, ni douloureuse.
Quatre jours plus tard, Sim semble avoir 17 ans et il a les connaissances de Tucker au même âge.  Le capitaine lui demande alors de travailler avec T'Pol à la remise en état du moteur de distorsion.  Le jeune homme accepte, et, tombant sous le charme du sous-commandant, il l'invite à dîner.  T'Pol refuse poliment mais semble troublée lorsque Sim lui rappelle qu'il n'a plus que quelques jours à vivre.  La conversation est interrompue par un appel d'Archer.  Elle se rend dans les quartiers du capitaine qui lui explique que les particules ont recouvert tout le vaisseau et qu'elles créent un champ d'atténuation qui draine la puissance du vaisseau.  Dans 4 jours, la couche de particule sera telle que toute l'énergie sera absorbée.

Le lendemain, Sim a quasiment l'âge biologique de Tucker et il discute avec Reed pour lui demander s'il serait possible de dégager la porte du hangar à navette au canon phasique.  Son plan est d'utiliser les deux navettes pour tracter l'Enterprise afin de lui donner l'élan nécessaire pour sortir du nuage de particules.  Plus tard, il se rend chez T'Pol pour lui demander si elle approuve son plan.  Elle répond affirmativement et ajoute que le capitaine a accepté.  Sim lui explique alors que Tucker aimait vraiment les séances de neuropression avec elle et il ajoute qu'il éprouve de forts sentiments pour elle mais qu'il ne sait pas si ce sont les siens ou ceux de Tucker ! Sim va ensuite voir le capitaine et demande à piloter une des navettes.  Archer refuse et lui demande de coordonner l'opération depuis la passerelle.  Mais Sim est vexé car il sait que le capitaine ne s'inquiète pas pour sa sécurité mais qu'il s'inquiète d'un éventuelle blessure qui empêcherait la transplantation de tissus cérébraux.
Quelques heures plus tard, les deux navettes sortent du hangar et lancent un harpon magnétique vers le vaisseau.  Utilisant toute la puissance possible, les navettes vibrent dangereusement mais parviennent finalement à donner la poussée nécessaire au vaisseau.  A cette vitesse il sera sorti du nuage en 6 heures.  Satisfait, le capitaine est rappelé à la réalité par un appel urgent de l'infirmerie.
Le docteur Phlox a de mauvaises nouvelles : Sim ne survivra pas à la transplantation.  Archer est furieux et rappelle au docteur sa promesse.  Le Dénobulien explique que sa simulation était erronée car le clonage n'avait jamais été tenté avec de l'ADN humain.  Archer a alors la lourde tâche de prévenir Sim, qui se révolte.  Il rappelle au capitaine que le Conseil d'Ethique Lyserien avait interdit cette utilisation de l'animal pour le clonage et il ajoute qu'un groupe de scientifiques appelé "le Cercle Valandrien" avait découvert une enzyme permettant de rendre le rythme de vieillissement du clone identique à celui de l'original.  Mais Phlox le prévient que cette enzyme est expérimentale et que rien ne prouve que cela fonctionne.  Malgré tout, Sim se raccroche à cet espoir.

Dans les quartiers de Tucker, Sim regarde des photos de son "enfance" lorsqu'il est interrompu par l'arrivée du capitaine.  Le clone l'accuse de lui dénier le statut d'humain car cela rendra sa mise à mort plus facile.  Sim ne veut pas sauver Trip : il veut se sauver lui-même.  Archer lui répond que cela prendra au moins un jour pour synthétiser l'enzyme : or en un jour, Sim aura trop vieilli pour qu'il soit compatible avec Tucker.  Si l'utilisation de l'enzyme ne fonctionne pas, les deux Tucker mourront.  Archer explique qu'il connaît Trip (et donc Sim) et qu'il compte sur son esprit de sacrifice.
Plus tard, Sim semble s'être résigné à l'opération et il décide de passer ses dernières heures de vie à faire ce qu'il aime : réparer le vaisseau.  Mais en salle des machines, il pirate les contrôles du vaisseau et se rend dans le hangar à navettes.  Ayant compris que Sim veut s'enfuir, Archer se rend sur place et il y trouve Sim, assis contre une navette.  Il explique au capitaine qu'il avait pensé à s'enfuir, mais qu'il a abandonné l'idée : il est prêt à se sacrifier en mémoire de la mort de sa sœur, tuée par les Xindis.

Un peu plus tard, Sim s'apprête à quitter les quartiers de Tucker lorsque T'Pol se présente à la porte : sans explication, elle l'embrasse.  Quelques minutes plus tard, Sim arrive à l'infirmerie pour se faire opérer et, après un dernier adieu à Archer et à Phlox, il se laisse anesthésier.
En salle des torpilles, le capitaine termine son oraison funèbre sous les regards graves de tous les officiers … et de Tucker.  Le cercueil se referme et il est expulsé dans l'espace emmenant le corps de Sim.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 10 Avr. 2009 à 21H20'
Excellent épisode que je revois à la hausse à chaque visionnages.

Finit les picths puériles et le package "Action deux de tensions", place au personnages, aux thèmes provocants qui font réfléchir!

Le clonage donc, sujet au combien moralemment sulfureux. Même si l'accroche_ sortit tout droit du labo des horreurs de Pholx, est un peu tirée par les cheveux, le récit se laisse survivre sans déplaisir. Combien même le questionnement éthique n'est pas plus appronfondi que ça. On reste un peu sur notre faim.

Le point fort, c'est les personnages et leur rapports. Sim, le clone de Tucker est une réussite, dans les trois étapes de sa vie. La période de l'enfance est la plus subtile, ou Archer est obligé de rêveler la vérité au clone et en somme sa triste condition, sa mortalité qui signe la fin de l'innocence, la fin de l' enfance à jamais. Superbe allégorie!

Le jeune adulte est un peu expéditive à mon goût, mais si ces scènes esquissent déjà par sa sincérité et sa générosité, le Sim adulte .

& là dans cette dernière partie, force est de constater que Connor Trinneer livre une performance pleine de finesse, créeant pour ainsi dire une personnalité propre au clone, moins extraverti que Trip.

Aussi, un bon point pour Scott Bakula, qui joue sur le physique de son personnage et commence à avoir le look "corsaire" des prochains épisodes. Mal rasé, débraillé, les traits fatigués. Archer est au bord de l'implosion. Son âme et son corps souffrant du poids de la responsabilité et des choix cornéliens qu'il doit prendre.

Le point faible serait la relation Sim / T'pol. Je crois que cette partie souffre d'être coincé entre des massages erotiques à 2 balles et le coup de Vulcainne maboule shooté au trillium.

Manque aussi, un élément important. C'est bien Phlox. Le créateur de Sim. Je pense que dans un choix dramaturgique, Phlox et Archer aurait dut être les seuls personnages en premières lignes, confronter aux conséquences de leur actes. Pour Archer, c'est le cas. Pour Pholx, il manque un peu de piment.

Similitude rappele à bien des égards Tuvik.VOY.2, mais je trouve le final bien plus poignant et controversé que son modèle. On finit par s'attacher à Sim et son fatalisme existentiel. Sa mort et ses funérailles arrivent à vous toucher, là ou celle de Tuvik, vous laissez de marbre.

97% d'avis favorable.

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Buckaroo, le 10 Avril 2009.

Poster le second Commentaire

Statistiques

Page consultée 302 fois ce mois.

Page consultée 19192 fois au total.

Nouveaux Venus

"Vous devriez anticiper ce paradoxe."

Fractionné

Tuvok

En ligne

31 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top