Personnages

  Docteur HMU  
Docteur HMU
Le Docteur de l'U.S.S. Voyager NCC-74656 est en fait un Programme Holographique Médical d'Urgence à court terme, développé par le Dr. Lewis Zimmerman à la fin des années 2360 sur la station de Starfleet installée en orbite de Jupiter.
Ses extraordinaires compétences, que sa programmation permet en outre d'améliorer sans cesse au fil des interventions effectuées, font de lui un atout irremplaçable pour un équipage momentanément dépourvu d'officier médical en titre. Le manque d'humanité évident de ses contacts avec l'équipage est cependant trop déconcertant pour que ses collègues de travail le considèrent de prime abord comme une forme de vie à part entière et l'estiment capable d'exprimer des sentiments dignes de ce nom. À l'instar de l'androïde Data, le Docteur du Voyager est donc en quête d'une « humanité » dont l'essence lui est a priori difficilement perceptible (et encore plus difficilement assimilable) et il apprécie tout particulièrement les conseils de Kes en la matière.

Utilisé pour la première fois peu après le passage brutal de l'U.S.S. Voyager NCC-74656 dans le Quadrant Delta en 2371, le Programme Holographique Médical d'Urgence du même navire est immédiatement confronté à une situation extrêmement délicate. Prévu pour assister le médecin-chef d'un vaisseau de Starfleet ou pour y assurer une fonction intérimaire de courte durée, le praticien virtuel constate en effet que l'ensemble de l'équipe médicale affectée au navire a péri au cours de son transfert. Dernier individu possédant les compétences nécessaires, le Docteur se voit donc immédiatement confier les soins de première urgence qu'il convient de dispenser aux nombreux blessés ainsi que la responsabilité pleine et entière de l'infirmerie (une tâche qu'il continue à assumer au cours des sept années qui suivent).

Le Docteur du Voyager n'a pas à proprement parler de « parents » même si son créateur, Lewis Zimmerman, est en droit de revendiquer sa paternité. Le savant doit toutefois partager cet honneur avec le lieutenant Reginald Barclay, qui a travaillé avec lui à l'élaboration du médecin virtuel (une version holographique de chacun des deux hommes est d'ailleurs prévue dans le programme lui-même afin d'aider à son auto-diagnostic).

Le fait de dépendre d'une batterie de projecteurs améliorés n'empêche nullement le médecin de connaître l'amour. Lors de sa première incursion hors de l'infirmerie en 2371, il n'est donc pas insensible aux charmes de la ravissante Freya, fille du roi Hrothgar et guerrière émérite appartenant à un programme généré par l'un des holodecks du vaisseau afin de recréer l'univers d'un poème épique anglais du 8ème siècle intitulé Beowulf. En 2372, le Docteur se croit ensuite marié à Kes (qui ne lui a visiblement jamais été indifférente) puis il tente de soigner Danara Pel, une Vidiiane recueillie par l'U.S.S. Voyager alors qu'elle était sur le point de succomber à la terrible affection connue sous le nom de "phage". Immédiatement épris de la jeune femme, il parvient à transférer le code génétique de Danara à l'intérieur d'une enveloppe corporelle holographique saine après quoi le praticien et sa patiente connaissent une passion aussi réciproque qu'éphémère (à l'issue du traitement entrepris, la scientifique Vidiiane, qui ne peut se résoudre à vivre éternellement sous la forme d'un hologramme, demande en effet au médecin de lui rendre son corps malade afin de retourner sur son monde natal et d'y poursuivre ses propres recherches). À la fin de l'année 2373, le Docteur se constitue finalement à l'intérieur d'un espace-holodeck une famille imaginaire sans être pour autant idéale. S'il reçoit tout l'amour qu'il peut espérer de la part de Charlene et de Belle (l'épouse et la fille qu'il s'est inventées), Jeffrey, son fils virtuel, est en effet partagé entre ses sentiments envers les siens et son attirance pour la culture klingonne. Parce qu'il a choisi de laisser les événements se dérouler de façon aléatoire dans cet univers factice, le médecin est finalement confronté à la mort accidentelle et prématurée de sa fille Belle (dont il doit apprendre à faire le deuil). En 2375 enfin, alors qu'il cherche conseil auprès d'elle, le Docteur succombe aux attraits de Seven of Nine, transfuge du Collectif Borg devenue membre d'équipage du Voyager l'année précédente, mais leur relation n'aboutit sur rien d'autre qu'une confiance mutuelle teintée d'une certaine forme de tendresse.

Dès le début du périple de l'U.S.S. Voyager en 2371, le médecin virtuel apporte la preuve de ses compétences et tente de mettre à profit tous les conseils qui lui sont donnés afin d'améliorer ses relations avec l'équipage. Le médecin déteste en effet qu'on le traite comme un simple programme informatique. Afin de lui éviter d'être sans cesse désactivé par autrui au mépris de sa personne et de sa « dignité », le capitaine Janeway décide d'ailleurs, dès sa première année de fonctionnement, de laisser à son unique officier médical l'entier contrôle de sa propre désactivation.

En 2372, le Docteur, en plus de ses tâches médicales habituelles, doit mobiliser ses connaissances en obstétrique afin de suivre la grossesse de l'enseigne Wildman, qui approche de son terme et qu'il est bientôt chargé d'accoucher pendant que le vaisseau est « dédoublé » par son passage au travers d'une faille spatiale. Confronté à des complications inattendues, il initialise une procédure de téléportation d'urgence du fœtus hors du ventre de sa mère.

Finalement habitué à faire face aux situations les plus inédites, l'hologramme médical et d'autant plus angoissé par la découverte en 2373 de sa propre « mortalité » : prévu pour fonctionner durant un laps de temps maximum de 1500 heures, il s'aperçoit en effet qu'il a franchi cette limite depuis beaucoup trop longtemps et qu'il est en passe de disparaître. Une réinitialisation du programme impliquant l'effacement de ses souvenirs et de la personnalité qu'il s'est forgée, l'équipage opte finalement pour un fusionnement de sa matrice avec celle du sous-programme de diagnostic dû aux mêmes concepteurs (au prix d'une légère déperdition mémorielle). Transporté sur la Terre des années 1990 grâce à un holo-émetteur autonome subtilisé par Henry Starling (le tout puissant fondateur de la Corporation Chronoverx) à bord d'un vaisseau temporel du 29ème siècle, le médecin-chef du Voyager conserve finalement cet appareil et continue à faire usage au terme de son aventure terrienne afin de se déplacer comme bon lui semble.

S'il n'aspire qu'à aider ses coéquipiers ainsi que toute forme de vie nécessitant ses soins, le Docteur rencontre toutefois au cours des années qui suivent des hologrammes animés de sentiments moins nobles : l'un d'entre eux a ainsi assassiné tous les occupants du vaisseau qui le transportait tandis qu'Iden et la plupart de ses compagnons holographiques, nés d'un programme de « chasse à l'homme » mis au point par les Hirogens à l'aide des éléments technologiques qui leur ont été fournis par le capitaine Janeway, sont prêts à éliminer quiconque chercherait à les empêcher d'aménager un monde capable de les accueillir.

Rassuré par ailleurs quant au devenir des Programmes Holographiques Médicaux d'Urgence utilisés par la Fédération depuis son départ lorsqu'il rencontre celui de l'U.S.S. Prometheus en 2374 (après avoir « voyagé » par l'intermédiaire d'un canal de communication subspatiale hirogen), il reçoit l'aide de son homologue afin de reprendre le contrôle du vaisseau aux Romuliens qui s'en étaient emparés et il établit le contact avec Starfleet (dont les dirigeants n'ignorent plus désormais que presque tous ceux qui ont disparu au sein du Quadrant Delta trois ans plus tôt sont encore en vie).

En devenant aussi proche que possible d'un être de chair et de sang, le médecin du bord apprend également à accepter les conséquence de ses actes les plus répréhensibles : après avoir « trahi » la confiance de l'équipage du Voyager en 2377 et s'être temporairement allié à l'hologramme rebelle Iden, il propose ainsi à Kathryn Janeway de reprendre l'holo-émetteur qu'il a pris l'habitude d'utiliser (sans lequel il perdra à nouveau toute autonomie) et son émotion n'est pas feinte face au pardon que le capitaine s'empresse alors de lui accorder.

Le sort du Docteur lors du retour de son vaisseau sur Terre au début de l'année 2378 reste incertain : devenu une forme de vie aussi autonome que l'Androïde Data quelques dizaines d'années avant lui, il est toutefois possible qu'il soit considéré dès lors comme citoyen à part entière de la Fédération.
     
Retour à l′index des Entitées et Êtres Supérieurs
Retour à l′index
Retour à la page précédente...
Page précédente
Vic fontaineHors Ligne Vic fontaine,  le 17 Sept. 2008 à 11H40'
Concernant Vic, je ne suis pas sûr que lui-même apprécierait pouvoir "sortir" de son holodeck pour papillonner sur DS9 (ou ailleurs). Visiblement il aime avant tout recevoir dans son club...
Le seul point commun entre Vic et le Docteur, c'est leur conscience d'être des hologrammes. Mais le premier est conçu pour son univers 1962, l'autre pour vivre au milieu de la réalité (si j'ose dire).
DragounetHors Ligne Dragounet,  le 16 Sept. 2008 à 22H00'
Il est certain que je suis d'accord avec Loyse notamment sur le Cronner Vic Fontaine. On peut se demander (et c'est plusiurs fois abordé dans Voyager) si le fait qu'il ait été activé aussi longtemps n'a pas affecté son programme au point de le rendre modélisable en tant qu'humain. Pour le professeur mortiarty c'est different selon moi car il n'a été activé qu'un nombre limité de fois.
Par rapport au personnage il faut reconnaitre qu'il fait bonne figure parmi les grincheux et les tétus de la saga, mis à part Phlox qui est il faut bien le dire un médecin particulier par rapport aux autres.
LoyseHors Ligne Loyse,  le 16 Sept. 2008 à 17H20'
Si le Docteur a pu enfin être reconnu comme forme de vie, il est à se demander si les ingénieurs de Starfleet ont pu faire d'autres modèles de son holo-projecteur mobile et en faire ainsi bénéficier certaines "personnes". Je songe au Pr Moriarty, à qui Picard avait promis la liberté, dès que la technologie le permettrait ou à Vic Fontaine, le "crooner" de DS9, encore plus "humain" que le Docteur et qui mériterait d'être considéré comme membre de DS9, a même titre que tous les êtres qui y vivent.
Et comme tous les médecins de la Saga(même s'il est holographique), il est têtu, grincheux, voire autoritaire et ne craint pas de passer par dessus les règlements!

Interprète

Espèces relatives

Hologrammes
Humains

Commentaires

3 Commentaires

Dernier commentaire posté par Vic fontaine, le 17 Septembre 2008.

Poster le quatrième Commentaire

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 14 Septembre 2008.

Dernière édition par Irolaan, le 01 Mai 2015.

Statistiques

Page consultée 586 fois ce mois.

Page consultée 24743 fois au total.

Nouveaux Venus

Defiez Le TrekQuizz

Relever le défis ...

"Le plaisir est inacceptable."

Annika Hansen

La frontière

Fiche Episode ...

Le cerveau de Spock

Le cerveau de SpockAu cours d'une mission d'exploration dans le système Sigma Draconis, l'Enterprise est attaqué par un vaisseau inconnu qui, grâce à une technique très avancée, vole le cerveau de Spock. L'Enterprise poursuit le vaisseau jusqu'à la planète Sigma Draconis IV.

James Darren

Fiche Biographique ...

En ligne

28 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top