La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″La fin justifie les moyens″
LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS
Titre original:Anomaly
Num. production:ST:ENT-054
Prem. Diffusion US:17 Sept. 2003
Saison:3
Disque DVD:3-1
Référenciel:3/2
Episode Num.:54
 
Scénario:Mike Sussman
Réalisation:David Straiton
 
Distribution :
Robert Rusler...Orgoth
Nathan Anderson...Sergent Kemper
Julia Rose...McKenzie
Sean McGowan...Hawkins (Corp Expéditionnaire)
Kenneth A. White...Membre d'équipage
Ryan Honey...Garde
Ken Lally...Garde de Sécurité
Date Indéterminée
 
A mesure que l'Enterprise s'enfonce dans l'Etendue Delphique, l'équipage est confronté à des anomalies de plus en plus étranges et dangereuses.  Cela commence par une tasse de café qui vole librement dans le vaisseau, puis cela se poursuit par des désordres de plus en plus importants dans le mess.  Pourtant, la situation devient vraiment grave lorsque ces anomalies commencent à toucher le champ de distorsion du vaisseau, qui s'effondre.  En peu de temps, le vaisseau sort de sa vitesse de distorsion et perd son alimentation principale.  Avec la perte de sa puissance générale, le vaisseau perd également l'usage de ses armes.  Ne disposant plus de sa propulsion par distorsion, le vaisseau continue en vitesse d'impulsion.
Lorsque les détecteurs signalent la présence d'un vaisseau en difficulté, l'équipage se porte à son secours.  Archer, Reed et les commandos de Starfllet se rendent sur le vaisseau inconnu avec une navette.  Une fois à bord du vaisseau, ils ne peuvent que constater que tout l'équipage est mort.  Apparamment, le vaisseau a été la proie de pillards qui ont volé des équipements vitaux.  Pendant ce temps, Tucker essaie en vain de remettre en route le moteur de distorsion de l'Enterprise .  Mais alors que les membres d'équipage viennent tout juste de revenir sur l'Enterprise, des aliens surgissent soudain et attaquent le vaisseau Terrien, passant à l'abordage.  L'attaque est rapide et provoque la mort d'un membre d'équipage.  Les pillards parviennent à s'enfuir en emportant des vivres, des armes, des torpilles à photons et des réserves d'antimatière ne laissant que l'équivalent d'un mois d'alimentation au vaisseau de Starfleet.  Au cours de l'attaque, l'un des assaillants est assommé et capturé.  Le docteur Phlox l'identifie comme étant un Osaarien et le capitaine Archer décide de l'interroger.  Mais l'Osaarien, Orgoth, refuse de dire quoi que ce soit et il explique qu'un vaisseau qui n'est pas équipé d'une coque en trillium-D est arrivé trop récemment dans l'Etendue Delphique pour comprendre la gravité de sa situation.  Il explique que cette substance est la seule capable de protéger les vaisseaux et les hommes contre les anomalies : sur les deux vaisseaux Osaariens, l'un a été détruit par les anomalies et les membres d'équipage du second ont été tués ou défigurés.  Il ajoute également que les Terriens semblent bien trop civilisés pour le torturer ! Il consent pourtant à expliquer le comportement des siens.  Lorsque leur propre vaisseau est arrivé dans cette région de l'espace, l'équipage a été victime des mêmes anomalies que celles qui touchent l'Enterprise .  Malheureusement, les Osaariens se sont rapidement aperçus qu'ils ne pouvaient plus quitter l'Etendue Delphique et il furent alors contraints de devenir des pirates et des pillards pour survivre.  Le capitaine Archer ne compte effectivement pas torturer Orgoth, mais il promet de tout faire pour retrouver ce qui lui a été volé.  Le vaisseau des assaillants a soigneusement masqué ses traces, mais un peu plus tard, T'Pol annonce avoir détecté dans la base de données du vaisseau abandonné le moyen de suivre les traces ioniques laissées par le vaisseau des pillards et le vaisseau de Starfleet se lance à sa poursuite.

Après quatre heures de voyage, le vaisseau arrive à proximité d'une immense station spatiale, de la taille d'une petite lune de 19 km de diamètre, rendue indétectable par un immense champ d'invisibilité.  T'Pol détermine que l'énergie gravimétrique dégagée par la station pourrait bien être à l'origine des nombreuses anomalies rencontrées par le vaisseau Terrien.  Quelques minutes plus tard, l'Enterprise se place en orbite autour de la base, qui semble abandonnée depuis longtemps.  Archer, Reed, Tucker et les commandos de Starfleet quittent le vaisseau dans une navette, pilotée par Mayweather, et ils entrent dans la base par un immense sas.  Les commandos de Starfleet et les officiers ne voient pas le vaisseau des pillards, mais ils détectent la présence des fournitures qui ont été volées.  Rapidement ils découvrent un hangar plein de matériel volé et ils y retrouvent leurs fournitures.  Immédiatement, l'équipage de l'Enterprise téléporte à bord tout le matériel qui lui avait été dérobé, ainsi que 80% de l'antimatière.  En effectuant des recherches, Mayweather découvre également que les Osaariens ont attaqué précédemment un vaisseau Xindi et qu'ils ont téléchargé beaucoup de données de ce vaisseau.  Le capitaine Archer est particulièrement interessé par cette rencontre avec les Xindis et il veut en savoir plus.  Mais lorsqu'il est interrogé à ce sujet, Orgoth nie toute connaissance de cette rencontre.  Saisissant le prisonnier, le capitaine Archer l'enferme dans un sas du vaisseau et il commence à décompresser le sas, menaçant de tuer l'Osaarien s'il ne se montre pas plus coopérant.  Le lieutenant Reed, qui assiste à la scène, est effaré par le comportement du capitaine et il se demande si l'Etendue Delphique n'est pas en train de rendre Archer fou.  Orgoth semble penser la même chose et il se montre tout à coup très coopératif.  Il fournit les codes de commandement du vaisseau Osaarien permettant de s'introduire dans son ordinateur de bord.
Lorsque le vaisseau des pillards revient vers la base, l'équipage de l'Enterprise l'attaque immédiatement et l'attire vers le champ d'invisibilité.  Utilisant les armes que Reed a pu remettre en état de marche, le vaisseau maintient les pirates sous un feu nourri; il doit rester à une distance d'un kilomètre maximum pour que Sato s'introduise dans l'ordinateur du vaisseau ennemi et télécharge toutes les données sur les Xindis que les Osaariens possèdent.  Une fois l'effet de surprise passé, les Osaariens répliquent et Archer doit jauger son attaque pour conserver l'avantage sur le vaisseau ennemi sans le détruire, tant que le téléchargement n'est pas terminé.  Les tirs Osaariens font également des dégâts sur l'Enterprise, mais le vaisseau soutient l'attaque suffisamment longtemps.  Une fois le téléchargement terminé à 90%, un dernier barrage de tir détruit l'arrière du vaisseau Osaarien qui s'écrase sur la surface de la lune artificielle.  Le capitaine dépose ensuite Orgoth sur la station spatiale et l'Osaarien, loin d'exprimer de la gratitude, explique au capitaine que montrer de la pitié est une faiblesse qui pourrait être fatale dans l'univers hostile de l'Etendue Delphique.  L'Enterprise s'éloigne alors rapidement et dans la salle de commandement, le capitaine Archer commence à étudier les bases de donées Xindi récupérées.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 10 Avr. 2009 à 21H31'
Bluffé!!

Anomaly est une petite merveille .. et c'est plutôt rudement bien écrit et dialogué. Je n'aurai jamais cru Mike Sussman capable de ça.

L'intro est parfaite, l'Enterprise ( remarquez je la nomme plus NX01 . ) pénètre au coeur de l'Expansion Delphique, une espèce de triangle des Bermudes à la sauce Star Trek ou les lois de la physique quantique n'ont plus court !

La suite, l'ambiance est immersive. Enfin, ce vaisseau et son équipage sont mis en situation de réel danger, on se prend de passion pour leur problèmes et la manière de les résoudre, de l'exploration de l'épave jusqu' à l'attaque des pirates.. et ses conséquences.

Enfin les premières pertes à bord ! .. et ça fait mal. On compatit au stress d'Archer ( Bakula impeccable ), le personnage va prendre une tournure plus obscure et moins cul cul la praline qui sied mal à un capitaine de Starfleet, donc chaque décisions, chaque actions peut mettre en péril ou sauver la race humaine.

Archer sur le fil du rasoir, quand il torture le pirate, de la bombe!
Il pête un câble, tendu comme arc. La scène est divine, même si elle n'atteint pas son paroxysme ( mais ne serions nous pas tomber dans du BSG ? ).

& Evil Buckaroo de me jouer sa petite mijoré: oh c'est pas bien ce que fait Archer, c'est pas beau, c'est pas du Star Trek.

A quoi, je lui répondrai: tais toi donc petit scarabée et revois donc A Private Little War.TOS.2, In A Pale Moonlight.DS9.6 pour voir des capitaines obligé de franchir la ligne par la force des événements.

Nul n'est parfait et surtout pas l' Humanité selon saint Gene Roddenberry.

et puis, il y a le mystère de cette sphère, qui va prendre de l'importance et une tournure surprenante tout le long de la saison. Toujours dans la grande tradition de Star Trek, le rationalisme scientifique ouvre un voile sur l'énigme de l' Expansion Delphique et notre imagination se met en marche.

97% d'avis favorable.

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Buckaroo, le 10 Avril 2009.

Poster le second Commentaire

Statistiques

Page consultée 132 fois ce mois.

Page consultée 18708 fois au total.

Nouveaux Venus

"Je déteste les mécaniques temporelles"

Visionnaire

Miles E. O'Brien

En ligne

22 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

442 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top