Divers

Guerre du Dominion

Guerre du Dominion


Ce fut l'un des conflits les plus dévastateurs dans toute l'histoire de Starfleet. Il est une conséquence directe de la découverte du vortex bajoran de la ceinture de Denorios, en ce sens que ce passage a facilité l'accès à des zones autrement inaccessibles au Dominion à cause du mode de propulsion de leurs vaisseaux. Nous pouvons également supposer que si la Fédération n'avait pas entamé l'exploration du quadrant Gamma, les Fondateurs n'auraient jamais entrepris la conquête du quadrant Alpha.




C'est en 2370, lors d'une banale excursion pour un travail scolaire de Jake Sisko qu'eut lieu la première rencontre avec les Vortas et les Jem'Hadars. Cette rencontre n'était pas le fruit du hasard, car les Fondateurs avaient manifestement détecté la présence d'humains, dès leurs arrivées sur la planète. Toute l'opération n'était en fait qu'un stratagème pour infiltrer une espionne Vorta, Eris qui prétendait être prisonnière des soldats du Dominion. Une fois de retour sur DS9, Quark dévoila la supercherie en découvrant que le collier de contrôle qu'elle portait n'était qu'un verrou sophistiqué et non un dispositif bridant ses capacités télékinésiques comme elle l'affirmait.

Notez que le Dominion avait déjà une certaine connaissance des quadrants Alpha et Béta, car « le troisième » Talak'talan, un Jem'Hadar, mentionne à Sisko qu'il aurait espéré que la première race à traverser « l'anomalie » aurait été les Klingons.


[h1
Philosophie des Fondateurs[/h1


Le Dominion constituait une puissance politique majeure et régnait en maître sur des milliers de mondes du quadrant Gamma. Il fut créé il y a près de dix mille ans par une race de métamorphes originaire d'une planète solitaire de la nébuleuse d'Omarion. Leur philosophie est avant tout le résultat des siècles de persécutions par les non-métamorphes, ces violences à leurs égards les ont convaincus que les « solides » n'étaient pas dignes de confiance et que seule leur propre survie était importante.

Peuple profondément xénophobe, arrogant et dominateur, ils méprisaient tous les humanoïdes et les considéraient comme inférieurs. Ils ne toléraient d'ailleurs les « solides » que pour autant que ceux-ci puissent leur être d'une quelconque utilité.
C'est avant tout ce sentiment de supériorité qui poussait les Fondateurs à vouloir conquérir tous les quadrants de la Galaxie. Par défi, ils se faisaient appeler Korrigan, car c'est le nom que leur donnaient la plupart des humanoïdes.

Note : Le nom Korrigan est tiré de la tradition celte et fait référence à un petit elfe ou nain qui apparaissait sous différentes formes, il peut être bienfaisant ou malfaisant.
Dans la version anglaise le mot « Changeling, c.-à-d. ceux qui sont échangés » est utilisé pour nommer les Fondateurs, ce qui nous ramène à Korrigan, car ceux-ci avaient l'habitude de remplacer les enfants humains par un des leurs.


Leur devise peut se résumer comme ceci : dominer ce qui peut être dominé, détruire ce qui ne peut l'être et imposer l'ordre dans un Univers chaotique. Pour les Fondateurs, tant que les solides contrôlaient eux-mêmes leur destinée tout ne pouvait être que désordre et bouleversement.

Bien qu'à proprement parler le Dominion n'avait pas de gouvernement central et fonctionnait plutôt selon la méthode de contrôle absolu, leur système avait, à bien des égards, plusieurs points communs avec une dictature totalitaire. Ils déléguaient volontiers les tâches administratives aux Vortas et tous les aspects militaires aux Jem'Hadars. Ces deux races génétiquement modifiées étaient « programmées » pour obéir aveuglément aux Fondateurs, qu'ils considéraient comme des dieux. Au sein du Dominion, aucune décision des Fondateurs ne pouvait être contestée. Ils adoptent généralement des stratégies à très long terme adaptées à leur longévité exceptionnelle et qui s'échelonnent sur des dizaines d'années, voire des siècles.

[h1
Préparation à la guerre[/h1


Il y eut une période d'environ 3 années que l'on peut qualifier de « guerre froide », bien qu'à proprement parler ce soit plus une préparation à la guerre. Sans aucun doute, les Jem'Hadars, obéissants aux ordres des Fondateurs, faisaient tout pour provoquer des affrontements, tout commença avec le massacre de la colonie de « la nouvelle Bajor » et la destruction de l'USS Odyssey (lors du sauvetage de l'équipe de Sisko). Starfleet décida peu après d'adopter une approche plus militaire et assigna le Defiant (un tout nouveau type de vaisseau conçu à l'origine pour combattre le Borg) pour protéger DS9.

En 2371, Starfleet envoya le Defiant dans le quadrant Gamma avec pour mission de trouver le monde des Fondateurs et les convaincre que la Fédération ne représentait pas une menace. Cependant, l'attitude belliqueuse et condescendante des Fondateurs ne laissait aucune place à la négociation et les efforts de paix ne donnèrent aucun résultat.

Fait exceptionnel, un accord avait été signé avec les Romuliens pour installer un occulteur sur le vaisseau toutefois, deux conditions s'appliquaient : la première était que Starfleet leur permette de consulter les données recueillies lors des missions et l'autre que le dispositif ne soit utilisé que dans le quadrant Gamma.

Le Dominion voulait asservir tous les « solides », mais n'était pas prêt à entrer en guerre contre un quadrant unifié, c'est pourquoi ils infiltrèrent la plupart des races. Leur but était simple; parvenir aux plus hauts échelons des gouvernements en remplaçant les personnages clés et affaiblir l'ennemi de l'intérieur.

Parmi les batailles les plus violentes, on peut citer le massacre d'une flotte réunissant pas moins de vingt vaisseaux cardassiens et romuliens lors d'une opération conjointe visant à détruire la planète des Fondateurs. Cependant, tout avait été orchestré par les espions infiltrés dans les deux camps qui avaient transformé le plan initial d'Enabran Tain en un piège destiné à anéantir l'Ordre Obsidien et le Tal Shiar. L'Ordre Obsidien en particulier était un obstacle majeur à la domination du quadrant Alpha, en détruisant cette organisation secrète, les Fondateurs s'ouvrirent en quelque sorte les portes du gouvernement cardassien. Les conséquences de cette prise de contrôle étaient des plus désastreuses, car le Dominion pouvait commencer son travail de sape en provoquant des conflits entre les grandes puissances, ainsi, les guerres Cardassiens-Klingon, Fédération-Klingon et un court affrontement Fédération-Tzenkheti en sont les résultats. À terme, la manœuvre avait réussi, car en plus de l'Union Cardassienne, la Confédération Breen et les Son'a se joignirent aux forces du Dominion.

Vers le milieu de l'année 2373, Gul Dukat conclut un accord qui permettait au Dominion d'envoyer de manière ininterrompue des vaisseaux de guerres et de ravitaillements par le vortex bajoran en direction du territoire cardassien. Des traités de non-agression furent aussi signés avec les Miradorns, les Tholiens, les Bajorans et surtout les Romuliens.

La guerre était inévitable! La Fédération se devait d'agir, mais elle n'avait pas les moyens nécessaires pour lancer une attaque massive et décida de miner l'entrée du vortex pour stopper l'arrivée des vaisseaux Jem'Hadar. Gowron ratifia une nouvelle fois l'Accord de Khitomer, seule une nouvelle alliance avec les Klingons pourrait peut-être endiguer les forces ennemies déjà présentes dans le quadrant.

[h1
Guerre totale (fin 2373)[/h1


Le minage du vortex a bien sûr provoqué une attaque prématurée, et ce, même si des négociations entre Weyoun et Sisko devaient permettre à des vaisseaux d'aide-humanitaire de traverser pour faciliter la reconstruction de l'Union Cardassienne. Mais l'entente n'était qu'une autre façon de gagner du temps et le Dominion envoya une flotte de près de trois cents vaisseaux Jem'Hadar et Cardassien pour prendre le contrôle de DS9. Le général Martok qui était en poste près de la frontière à bord du Rotarran détecta l'armada et eut à peine le temps d'informer la station du danger avant que les communications ne soient interrompues.

Gul Dukat qui parlait au nom du Dominion contacta Sisko pour demander la reddition de DS9, mais le Capitaine refusa. Peu de temps après, la flotte arriva à portée et ouvrit le feu. Le personnel de Starfleet résista tant qu'ils le purent, mais la bataille semblait perdue d'avance. Étrangement, la Fédération rejeta la demande de renfort de Sisko*, mais fort heureusement, le Rotarran arriva pour prêter main-forte au Defiant qui s'efforçait de terminer le champ de mines. Néanmoins, Sisko dut ordonner l'évacuation de la station plutôt que risquer de la voir détruite.

*Note : peut-être n'y avait-il pas de vaisseau disponible, car une attaque des chantiers du Dominion sur Torros III était en cours au même moment.

Une fois l'évacuation terminée, la Majore Kira qui était devenue par la force des choses la représentante de Bajor activa la « procédure Sisko 197 », un programme qui était destiné à saboter les ordinateurs et les générateurs de DS9. Le Dominion avait réussi à s'emparer de la station, mais c'était avant tout une victoire symbolique, car l'accès au quadrant Gamma était tout de même bloqué.

Pendant les mois qui suivirent la prise de DS9, la flotte du Dominion commandé par Dukat obligea les alliés à se retirer de nombreux territoires, et semblait-il, que rien ne pourrait stopper l'avance de l'ennemi, mais la Ketracel blanche indispensable aux Jem'Hadars risquait de manquer sans un nouvel approvisionnement. Weyoun devenait de plus en plus anxieux de n'avoir pu désactiver les mines et entrevoyait le pire s'il n'y avait pas de ravitaillement.

Pour tenter de contenir les forces cardassiennes, la Fédération envoya la septième flotte dans le système de Tyra. Ce fut l'une de ses plus cinglantes défaites de toute l'histoire de la guerre, des cent douze vaisseaux qui participèrent à la bataille seuls quatorze en revinrent. Vers le milieu de l'année 2374, il devint évident pour la Fédération que tôt ou tard le Dominion réussirait à désactiver le champ de mines. C'est pourquoi Sisko mit tous ses efforts à convaincre Starfleet que la seule façon de gagner ce conflit était de reprendre DS9 et par la même empêcher le Dominion de recevoir des renforts du quadrant Gamma. La Fédération qui dut dégarnir ses frontières pour l'opération réussit néanmoins à réunir une flotte de près de six cents vaisseaux, mais Gul Dukat en avait plus de mille deux cents à sa disposition. C'est grâce à l'arrivée de plusieurs dizaines de vaisseaux Klingons que le Defiant put enfin ouvrir une brèche dans les forces ennemies et se diriger vers la station.

Dukat avait finalement réussi à détruire les mines qui bloquaient l'entrée du vortex et les renforts arriveraient sous peu, mais Sisko prit la décision de parler aux Prophètes et les convaincre d'arrêter les vaisseaux Jem'Hadar qui se dirigeaient vers le quadrant Alpha. Après bien des argumentations, les « habitants du Vortex » comprirent que cette flotte était une menace pour les Bajorans et décidèrent de simplement « effacer » les deux mille huit cents appareils.

[h1
Un peu de répit[/h1


Une paix fragile s'installa, car ayant perdu toute possibilité d'obtenir de nouveaux vaisseaux, le Dominion commença à se retirer vers les territoires cardassiens et se fit plus discret, au point de tenter de négocier une trêve avec la Fédération. Dans une autre manœuvre audacieuse, ils proposèrent même de retirer leurs troupes de certaines régions conquises pourvu que le système Kabrel leur soit laissé. Kabrel I en particulier regorgeait de Ketracel, ce qui aurait réglé le problème d'approvisionnement en blanche. De nouvelles usines de clonage avaient été construites en territoire cardassien et la production d'un nouveau type de vaisseau de guerre de taille similaire au D' Deridex romulien avait commencé. La Fédération et les Klingons auraient dû profiter de cette occasion pour frapper l'ennemi qui tentait de regrouper ses troupes, mais les pertes subites avaient été trop lourdes et l'alliance avait désespérément besoin de ce répit pour refaire ses forces.

À la fin de 2374, le Dominion avait suffisamment récupéré pour recommencer ses attaques, il avait réussi à conquérir le système de Betazed, cela lui ouvrait la voie pour envahir les systèmes de Vulcain, Andor, Tellar et Alpha centauri. La Fédération par manque d'effectif ne pouvait tout simplement rien faire, car ses chantiers spatiaux étaient pour la plupart en reconstruction. Ceux du Dominion par contre fonctionnaient sans arrêt et les usines produisaient des hordes de soldats Jem'Hadar à un rythme soutenu. Ce n'était qu'une question de temps avant que le Dominion conquière le quadrant Alpha, la Fédération se devait de trouver une façon d'entraîner les Romuliens dans la guerre.

[h1
Conspiration[/h1


Benjamin Sisko était un officier modèle, c'est pourquoi il est difficile de concevoir qu'il ait pu participer à un tel acte de coercition. Le plan destiné à convaincre le sénateur Vreenak que le Dominion préparait en secret l'invasion des territoires romuliens était, disons-le, machiavélique, bien entendu, Sisko agissait de son propre chef et n'avait pas reçu l'aval de ses supérieurs.

Vreenak était un membre honoré du sénat et vice-président du Tal Shiar, il était parmi les plus fervents défenseurs du pacte de non-agression signé avec le Dominon, le convaincre était convaincre tout le sénat. Sisko demanda l'aide de Garak pour « fabriquer » des preuves du complot, celui-ci dut avoir recours à toutes ses sources pour obtenir le matériel nécessaire. Mais ce que le capitaine ne savait pas est que Garak avait lui-même élaboré un « plan dans le plan », son expérience de l'Ordre Obsidien lui disait que Vreenak ne serait pas dupe, pour parer à toute éventualité il sabota la navette du sénateur. Le but de Sisko était que le sénat romulien soit convaincu par Vreenak de la traitrise du Dominon, mais la manœuvre de Garak fit encore mieux, car en détruisant la navette, les Romuliens attribueraient les défectuosités de la fiole de données à l'explosion et concluraient que le sénateur avait été assassiné pour éliminer les preuves.

Quelque temps après cet évènement, l'empire Romulien rejoignit l'alliance et entra en guerre contre le Dominion. Les nouveaux alliés firent pencher la balance des forces, car en ouvrant de nouveaux fronts ils dispersaient la flotte Jem'Hadar, permettant ainsi à la Fédération et aux Klingons de quitter leurs positions défensives et attaquer les usines de clonage et les chantiers spatiaux situés en territoires cardassiens.

[h1
Première bataille de Chin'toka (2374)[/h1


Une première opération conjointe fut mise en œuvre pour envahir l'espace cardassien, et le système de Chin'toka semblait tout indiqué pour l'occasion. D'après les services de renseignements, cette région frontalière avec la Fédération n'était protégée que par cinq escadrons de chasseur Jem'Hadar, le gros de la flotte du Dominion étant désormais occupé à combattre les Romuliens. Mais, encore une fois, le Dominion avait manipulé l'information pour leurrer l'ennemi, car des centaines de plates-formes défensives avaient été déployées en orbite des planètes habitées du système. Ce nouveau type de plates-formes était doté d'un armement incroyablement puissant, chacune d'entre elles disposait de trois disrupteurs haute capacité, de mille torpilles au plasma et était protégé par un bouclier régénératif impénétrable.

Quelques minutes seulement après le début de l'attaque, le général Martok détecta les escadrons Jem'Hadar sur son flanc gauche (mais les Klingons tournent à droite) et engage le combat. Les chasseurs ennemis ne faisaient pas le poids contre les oiseaux de proie et les Vor'cha, mais détruisirent néanmoins quinze vaisseaux klingons en les percutant. Heureusement, les plates-formes étaient encore inactives lors de l'arrivée de la flotte, l'alliance put en détruire plusieurs avant que les Cardassiens parviennent à les rendre opérationnelles. Garak avait décelé une faille dans le système, à savoir, qu'elles n'étaient pas autonomes et dépendaient d'une source d'énergie principale et O'Brien découvrit que cette source était située sur un astéroïde. O'Brien trouva une façon de détourner les tirs des plates-formes vers le générateur principal et le détruire, permettant ainsi aux alliés de poursuivre l'opération.

[h1
Deuxième bataille de Chin'toka (2375)[/h1


Vers la fin de l'année, la Confédération Breen se joignit au Dominion. Comme première opération ils attaquèrent les quartiers généraux de Starfleet à San Francisco, les pertes humaines furent importantes et bon nombre d'édifices furent gravement endommagé, le célèbre « Golden Gate » fut également détruit. Par la suite, il fût décidé de reprendre le système de Chin'toka désormais sous le contrôle de la Fédération. L'alliance engagea toutes ses forces dans la défense du système et parvint à réunir trois cent douze vaisseaux, soit autant qu'avait pu en rassembler le Dominion.

L'affrontement fut bref, mais d'une rare violence, pourtant, tout semblait se dérouler pour le mieux en début d'attaque, les alliés avaient réussi sans trop de mal à détruire plusieurs ennemis et ne subissaient pas de trop lourdes pertes. Le vent tourna lorsque les croiseurs Breens équipés de leur nouvelle arme qui dissipait l'énergie du vaisseau touché le rendant inerte et vulnérable aux armes standards entrèrent dans la bataille. Tous les appareils de l'alliance furent anéantis à l'exception d'un oiseau de proie, le K'Tang dont l'ingénieur avait ajusté la chambre intermix pour compenser une défaillance de noyau de distorsion.

Weyoun voulait détruire les dizaines de modules de survie qui tentaient de regagner le territoire de la Fédération, mais la femelle Korrigan décida de les épargner. Elle n'agissait pas par bonté d'âme, mais pour semer le désespoir parmi l'alliance.

[h1
Conséquences[/h1


Immédiatement après le conflit, tous les ingénieurs effectuèrent les mêmes modifications que le K'Tang, cependant, la Fédération et l'empire Romulien utilisaient des modes de propulsions différents et les modifications ne pouvaient s'appliquer à leurs systèmes. L'immunité à la nouvelle arme Breen était la bienvenue, mais elle serait payée au prix fort, car pendant un temps les Klingons seraient l'unique rempart entre le Dominon et l'alliance. Le général Martok rassembla alors mille cinq cents vaisseaux pour occuper le front et laisser le temps aux alliés de trouver une parade aux dissipateurs. Le Dominion quant à lui disposait à ce moment de plus de trente mille appareils, c.-à-d. que la supériorité numérique du Dominion était à vingt contre un. Devant une telle inégalité des forces, les Klingons n'avaient d'autre choix que de demeurer occulté jusqu'à proximité de l'ennemi, d'attaquer et s'occulter à nouveau.

L'alliance des Breens et du Dominion eut une conséquence aussi inespérée qu'inattendue, en effet, Damar exaspéré devant le favoritisme des Fondateurs envers leurs nouveaux alliés forma une cellule de résistance sur Cardassia. La Fédération y voyant une occasion pour une diversion mandata Kira Nerys, Odo et Garak pour entraîner le groupe de Damar aux tactiques de guérilla.

Pour en finir avec cette guerre, le chancelier Gowron prit le contrôle de l'armée et décida de lancer une offensive sans le support de la Fédération et des Romuliens.  Il ordonna donc à Martok de se rendre dans le système Avenal et de détruire les vaisseaux du Dominion qui occupait Avenal sept. Le capitaine Sisko ne pouvait tolérer que les Klingons sacrifient leur flotte dans cette opération inutile et exigea de Worf qu'il raisonne Gowron. Le chancelier ne supporta pas l'invective de Worf et demanda réparation dans un duel, mais Worf le tua et obtint le titre de chancelier qu'il passa immédiatement à Martok.

[h1
La bataille de Cardassia Prime[/h1


Considérée comme la bataille spatiale ayant impliqué le plus grand nombre de vaisseaux de toute l'histoire de la Galaxie, elle marque le début de la fin du Dominion. Même si tous les avant-postes de la résistance furent détruits et que la rébellion semblait jugulée, Damar représentait l'espoir du peuple Cardassien en une libération et réussi à rallier toute la population civile. En représailles de l'insurrection, le Dominion ordonna que Lakarian, une ville de deux millions d'habitants fut rasée, mais le carnage eut l'effet inverse à celui escompté et ni fit que retourner les militaires Cardassiens contre les Fondateurs.

Le changement de camp des vaisseaux cardassiens fit toute la différence pendant l'affrontement, car maintenant l'alliance pouvait concentrer ses efforts sur les Breens et les Jem'Hadars. La femelle Fondateur commit alors une décision stratégique incompréhensible et décida, par pur esprit de vengeance d'anéantir tous les habitants de Cardassia. Lors de l'attaque du quartier général du Dominion, Damar fut mortellement touché par un tir de disrupteur, mais avant de rendre l'Âme il eut le temps de donner un dernier ordre « Libérez… ». De héros, il devint martyr et sa mort galvanisa le groupe qui prit d'assaut l'édifice, néanmoins, seul un soldat Cardassien, Kira et Garak parvinrent jusqu'au Fondateur. Même une fois capturée celle-ci refusa d'ordonner aux Jem'Hadar de cesser le combat et se lança dans un discours peu digne de quelqu'un qui prétend être un dieu. Odo vint les rejoindre et convainquit le Korrigan de fusionner avec lui pour la guérir de la maladie, en échange elle devait mettre fin à la guerre et passerait en jugement pour tous les crimes et les atrocités dont elle était l'instigatrice.

     
Retour à l′index des Inclassables
Retour à l′index
Retour à la page précédente...
Page précédente
SlakkHors Ligne Slakk,  le 02 Juin 2010 à 08H34'
lol!
IrolaanHors Ligne Irolaan,  le 01 Juin 2010 à 20H05'
Frimeur? Moi? Ben oui, je pensais être éligible au prix « Pouliche Tzer » avec cet article.
SlakkHors Ligne Slakk,  le 31 Mai 2010 à 13H28'
Ne sois pas désolé c'est complet et pour cela c'est excellent!

Par contre ne frime pas avec la longueur de ton "résumé" car mes "résumés" d'épisodes le sont tout autant! lol!

Good Job!
IrolaanHors Ligne Irolaan,  le 31 Mai 2010 à 03H41'
Désolé pour la longueur de l'article, mais j'avoue que je me suis retenu un peu, car je pense que c'est malgré tout un "résumé" de la guerre du Dominion.

Hey Topaze! est-ce que je gagne un prix pour l'article le plus long de toute l'histoire de Webtopaze? LOL

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Slakk

Poster le second Commentaire

Rédaction

Fiche rédigée par Irolaan, le 01 Juin 2010.

Statistiques

Page consultée 38 fois ce mois.

Page consultée 18192 fois au total.

Le Film

Fiche Film ...

Nouveaux Venus

Neutron

Le neutron est une particule subatomique. Comme son nom l'indique, le neutron est neutre et n'a donc pas de charge électrique (ni positive, ni négative). Les [...]

Fiche Scientifique ...

Defiez Le TrekQuizz

Relever le défis ...

"Monsieur Data, trajectoire sur le 24ème siècle.  Je soupçonne notre futur de nous attendre avec impatience."

First Contact

Jean-Luc Picard

La révolte des enfants

Fiche Episode ...

Contamination

ContaminationT'Pol manifeste les signes du syndrome de Pa'an, une maladie qui vaut a leur victime une mise à l'écart de la part des Vulcains. Phlox doit faire preuve de discretion pour recuperer les informations necessaires a la fabrication du remède.

En ligne

52 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

449 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top