Personnages

  Gengis Khan  
Khan
Titre signifiant "chef suprême" ou "roi universel", porté par Temudjin, fondateur de l'Empire mongol.

La naissance de Temudjin est traditionnellement située en 1167, mais d'autres sources mentionnent 1155 ou encore 1162. Fils du chef d'une tribu nomade mongole, Temudjin perd son père très tôt doit mener une vie d'errance pendant plusieurs années. Il se met ensuite au service du khan Toghril, avant de se retourner contre lui en 1203. Il est bientôt le maître de toute la Mongolie, et est proclamé en 1206 "Gengis Khan".

Sous ce nom, le chef mongol commence une longue série de conquêtes. Il s'attaque en premier lieu aux royaumes de Chine du Nord (1209), mais est arrêté par la Grande Muraille.
En 1211, Gengis Khan réussit pourtant à franchir cette barrière jusque-là inviolée, il défait l'empire Jin, puis s'empare de Pékin et détruit complètement la ville en 1215.
Il laisse ensuite la Chine aux mains d'un de ses lieutenants, et retourne en Mongolie où son pouvoir est menacé par un autre chef mongol. Il tue ce dernier et annexe par la même occasion le Turkestan oriental (1218).
À l'ouest, le sultanat turc du Khorezm est lui aussi conquis (en 1221), ce qui permet à Gengis Khan de s'emparer des territoires correspondant aujourd'hui à l'Afghanistan, en l'Ouzbékistan et au Turkménistan. Les villes prises (dont Samarkand) sont invariablement pillées, détruites et leurs habitants massacrés.

Pendant que Gengis Khan organise cet immense empire, une armée de 20 000 cavaliers, dirigée par deux lieutenants du khan, mène un raid meurtrier vers l'ouest, en traversant l'Iran, la Géorgie, le Caucase, et parvient dans les plaines de l'Ukraine. Les cavaliers retournent ensuite en Mongolie après avoir contourné la mer Caspienne.
Peu après, Gengis Khan doit à nouveau intervenir en Chine, mais il meurt pendant la campagne, en 1227, après une chute de cheval.
L'étendue de l'empire conquis par Gengis Khan (de la Volga jusqu'à Pékin) est exceptionnelle. Elle s'explique par les qualités des guerriers mongols, qui alliaient vivacité, agilité au tir à l'arc, endurance, force et absence de sentiments de pitié. La sauvagerie des troupes du grand khan devient rapidement légendaire, et cette légende contribue à faciliter les conquêtes mongoles. Mais l'expansion mongole tient aussi à la personnalité de Gengis Khan, remarquable organisateur et chef de guerre.
Les conquêtes mongoles, dévastatrices, sont à l'origine de la destruction de nombreuses civilisations, et provoquent un retour en arrière de plusieurs siècles pour de nombreux peuples. Mais le peuple mongol tire, lui, de grands bénéfices culturels du règne de Gengis Khan, ce dernier s'étant entouré d'érudits bouddhistes et nestoriens.

Le descendant le plus remarquable de Gengis Khan est sans doute Kubilay Khan, qui termine la conquête de la Chine.
     
Retour à l′index des Personnages Historiques
Retour à l′index
Retour à la page précédente...
Page précédente

Espèce relative

Commentaires

Aucun Commentaire

Poster le premier Commentaire

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 02 Juillet 2008.

Dernière édition par Irolaan.

Statistiques

Page consultée 129 fois ce mois.

Page consultée 7356 fois au total.

Nouveaux Venus

Defiez Le TrekQuizz

Relever le défis ...

"Les chemins de la politique cardassienne sont bien tortueux."

Les liens du Sang et de l'Eau

Worf

Les soldats de l'Empire

Fiche Episode ...

L'Entreprise viendra d'hier

L'Entreprise viendra d'hierL'Enterprise-D détecte une faille temporelle par laquelle est en train de passer l'Enterprise-C.
Aussitôt, le présent est altéré: Tasha Yar est toujours vivante et la Fédération et les Klingons sont de nouveau en guerre, après la rupture du traité de Khitomer.

Martha Hackett

Fiche Biographique ...

En ligne

18 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top