La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Ondes de choc″
ONDES DE CHOC
Titre original:Shockwave
Num. production:ST:ENT-026
ST:ENT-028
Prem. Diffusion US:22 Mai 2002
18 Sept. 2002
Saison:1 & 2
Disque DVD:1-7
2-1
Référenciel:1/26
2/1
Episode Num.:26 & 27
 
Histoire:Rick Berman
Brannon Braga
Réalisation:Allan Kroeker
 
Distribution :
John Fleck...Silik
Matt Winston...Daniels
Vaughn Armstrong...Amiral Forrest
James Horan...Humanoïde
Stephanie Erb...Réceptioniste
David Lewis Hays...Tacticien
Gary Graham...Soval
Keith Allan...Raan
Jim Fitzpatrick...Commandeur Williams
Michael Kosik...Soldat Suliban
Date Indéterminée
 
L'équipage de l'Enterprise arrive à proximité d'une colonie minière habitée par les Paraagans et Archer se propose d'aller rendre visite aux colons.  Il embarque sur une navette avec Reed et entre dans l'atmosphère de la planète.  Reed suit attentivement les recommandations des Paraagans en ce qui concerne les manoeuvres d'atterrissage car à une certaine altitude, le gaz de tetrazine, généré par le minerai, s'accumule dans l'atmosphère et risque de prendre feu à cause de la chaleur des réacteurs de la navette.  Comme indiqué par le contrôle au sol, Reed referme les conduits de plasma de la navette, mais ils sont soudains secoués par une immense explosion.  Aussitôt, une onde choc balaie la planète en-dessous d'eux et détruit entièrement la colonie, tuant les 3600 colons.  Choqué, le capitaine retourne au vaisseau afin de découvrir ce qu'il s'est passé.  Les premières conclusions de l'enquête sont accablantes : il apparaît que le plasma dégagé par les réacteurs a mis le feu au gaz de tetrazine.  Reed est absolument certain que les conduits de plasma de la navette étaient correctement fermés mais Archer est abattu et se sent responsable de tous ces morts.
Sur Terre, la nouvelle de cette catastrophe a de larges répercussions .  L'amiral Forrest organise d'urgence une réunion avec les Vulcains et les amiraux de Starfleet.  Sur place, Soval, l'ambassadeur Vulcain, insiste pour que la mission d'exploration de l'Enterprise soit annulée et que le vaisseau soit rappelé sur Terre.  Selon lui, le Haut Commandement Vulcain a estimé que les humains n'étaient pas prêts pour les explorations spatiales et devaient attendre encore une ou deux décennies avant de se lancer dans ce type de mission.  Le Haut Commandement Vulcain envoie un vaisseau à la rencontre de l'Enterprise pour venir chercher T'Pol et le docteur Phlox.  Lorsque ces nouvelles sont rapportées à l'équipage du vaisseau, celui-ci se sent floué et déçu que les Terriens soient renvoyés 10 ou 20 ans en arrière.  T'Pol rapporte au capitaine que les équipes techniques de Reed ont découvert une signature énergétique inconnue sur la navette, mais Archer est trop écrasé par le remord et la culpabilité pour contredire la décision de Starfleet ou pour prêter attention à un détail tel que celui rapporté par T'Pol.  Il donne donc l'ordre de mettre le cap sur la Terre et part se coucher.

Lorsqu'il appelle Porthos, le chien ne répond pas et lorsque le capitaine allume la lumière, il se trouve dans son appartement de San Francisco.  Ne comprenant pas ce qu'il se passe, il reçoit un appel de Tucker sur son communicateur.  Cet appel est exactement le même que celui passé par Tucker, un an auparavant, la veille du jour où le vaisseau de Klaang s'est écrasé en Oklahoma.  Daniels est également présent, bien qu'il ait été tué par les Sulibans, quelques mois auparavant.  Ce dernier explique au capitaine qu'il n'est pas en train de rêver.  Il explique à Archer qu'il a été obligé de le "cacher" dans cette époque pour échapper aux espions de la Guerre Froide Temporelle.  Il explique également que dans la ligne temporelle de Daniels, la colonie n'a pas explosé, ce qui signifie que quelqu'un a créé une déviation dans la ligne temporelle d'Archer.  Daniels explique aussi à Archer que la navette a été sabotée pour provoquer l'explosion et il lui fournit le moyen de trouver le dispositif responsable de l'incident.  De retour dans ses quartiers, Archer retourne voir la navette et met en évidence un dispositif, implanté par les Sulibans, qui a expulsé du plasma et a mis le feu à l'atmosphère de la colonie minière.  Selon les instructions de Daniels, le capitaine se rend également dans les quartiers scellés du défunt afin mettre la main sur une base de données contenant les plans d'un Croiseur Suliban Indétectable.  Il fournit également d'autres éléments utiles à l'équipage de Starfleet : des plans de systèmes de détection permettant de repérer les vaisseaux Sulibans camouflés ainsi que la description des modifications à apporter aux canons phasiques pour que ceux-ci soient efficaces contre les vaisseaux Sulibans améliorés par des technologies venues du futur.  Lorsque Tucker prend connaissance de ces améliorations, il semble perplexe, car ces technologies le dépassent de loin.  Malgré tout, il donne l'ordre à ses équipes de les mettre en place.  Les hommes se mettent au travail et Archer ordonne au vaisseau de faire demi-tour pour retourner à la colonie minière.
De retour sur place, Archer dirige son vaisseau vers un système binaire, puis vers une lune.  Il fait déployer les deux balises quantiques préparées par Tucker et fait ainsi apparaître un vaisseau Suliban camouflé.  L'Enterprise fait feu avec ses canons phasiques modifiés et neutralise le vaisseau.  Utilisant une navette, Archer, T'Pol et Tucker se rendent sur place.  A l'aide de grenades assommantes et d'autres armes, les officiers entrent dans le vaisseau et accèdent à l'ordinateur central.  Ils récupèrent trois disques de données dans le vaisseau ennemi.
L'Enterprise repart alors pour se rendre au point de rendez-vous où il doit retrouver le vaisseau Vulcain.  En route, T'Pol et Hoshi utilisent une interface de traduction pour lire les données des Sulibans et elles obtiennent ainsi la preuve que ces derniers ont implanté un dispositif d'émission de plasma sur la navette du capitaine.  L'opération avait été réalisée par Silik lui-même, lorsqu'il se trouvait dans le hangar à navette du vaisseau.  Ces informations sont transmises à l'amiral Forrest, qui est bien entendu ravi que Starfleet soit disculpé.  Il ordonne immédiatement la reprise de la mission du vaisseau, mais demande d'abord que les données soient remises au vaisseau Vulcain.

Pendant que les Terriens se réjouissent, le mystérieux inconnu du futur est furieux de la tournure des événements, et il ordonne à Silik de capturer Archer.  Quelques heures plus tard, Reed constate que le champ de distorsion de l'Enterprise semble déséquilibré.  Utilisant les nouveaux détecteurs du vaisseau, Archer localise alors des vaisseaux Sulibans camouflés, qui les suivent probablement depuis leur départ de la planète.  A bord de l'un des vaisseaux, Silik contacte Archer et lui ordonne de se rendre, en échange de quoi les Sulibans épargneront le vaisseau et son équipage.  Il envoie une navette pour venir chercher le capitaine.  Ce dernier, sachant que son vaisseau n'a aucune chance contre plusieurs vaisseaux Sulibans, accepte de se rendre.  Il fait ses adieux aux officiers et transmet le commandement du vaisseau à T'Pol en lui recommandant une plus grande ouverture d'esprit (afin, notamment de ne plus continuer à croire que les voyages temporels sont impossibles).  Il se dirige ensuite vers l'ascenseur pour rejoindre la navette Sulibane.
En passant la porte de l'ascenseur, il se retrouve alors dans un couloir inconnu, entouré de débris.  Sur l'Enterprise, la disparition du capitaine empire la situation et Silik est furieux que le capitaine ne lui ait pas été livré : il se prépare à attaquer et détruire le vaisseau de Starfleet.
Pendant ce temps, Archer est rejoint par Daniels qui lui montre la cité en ruine dans laquelle ils se trouvent.  Il lui explique que cette ville était encore intacte 10 minutes auparavant et qu'il avait reçu l'ordre d'enlever Archer pour le soustraire aux Sulibans.  Selon Daniels, il devait amener Archer au 31ème siècle car s'il arrivait sur le vaisseau de Silik, la ligne temporelle aurait été modifiée.  Archer demande alors à Daniels, blessé, de le renvoyer dans son époque afin d'affronter Silik et de tenter de restaurer la ligne temporelle du 31ème siècle, mais Daniels a une mauvaise nouvelle : tous les portails temporels et tous les appareils de Daniels ont été détruits : il lui est impossible de renvoyer Archer dans son époque, et de restaurer la trame temporelle.


Sous la menace des vaisseaux Sulibans, l'Enterprise est abordé et envahi par Silik et ses hommes.  Sur la passerelle du vaisseau, les Sulibans menacent les officiers pour obtenir des informations sur les disques de données qu'ils ont volé sur le vaisseau Suliban camouflé .  Silik pointe un disrupteur sur la tête de Sato et lui fait avouer qu'elle n'a pas eu le temps de copier les disques de données.  Il se tourne ensuite vers T'Pol et, toujours sous la menace de son arme, lui demande où se trouve le capitaine Archer.  Lorsqu'elle affirme ne pas le savoir, il la menace de supprimer une partie de l'équipage si elle a menti et si le capitaine est retrouvé à bord.  A ce moment, un commandant Suliban rejoint Silik et l'informe que les traces d'un déplacement temporel ont été trouvées dans un ascenseur du vaisseau.  Silik comprend alors que l'équipage n'a pas menti et que le capitaine a probablement été enlevé et transporté dans une autre époque.  Il ordonne alors à Tucker de couper tous les systèmes de communication et toutes les consoles de contrôle qui se trouvent ailleurs que sur la passerelle et en salle des machines.  Il enferme ensuite tous les membres d'équipage dans leurs quartiers.
Dans le futur, Archer et Daniels sont toujours bloqués à cause de la destruction des portails.  Le capitaine presse l'agent temporel de questions, mais ce dernier ne peut rien révéler.  Il explique simplement qu'on lui a dit de transporter Archer dans le futur afin de protéger la ligne temporelle, mais apparemment, cet enlèvement a eu l'effet inverse : le futur est dévasté.  Les humains sont réduits à l'état de mendiants, vivant misérablement dans les ruines d'immeubles ravagés dans un paysage apocalyptique.  Alors qu'ils se promènent parmi les ruines, Daniels s'arrête brusquement en constatant que le monument érigé à la gloire de la Fédération (qui n'existe pas encore à l'époque d'Archer) a disparu.  Il se tourne vers une femme qui passe non loin de là et lui demande quand le monument a été détruit.  Mais la femme affiche un air intrigué et déclare ne jamais avoir vu de monument à cet emplacement.  Daniels semble choqué et quand Archer lui pose des questions sur cette mystérieuse "Fédération", il refuse de répondre.  Le capitaine lui propose alors autre chose : retrouver la bibliothèque dont Daniels a parlé pour comprendre ce qui a pu se passer.  Daniels pense que c'est inutile, dans la mesure où les données sont stockées numériquement et qu'il ne semble pas y avoir de sources d'énergie en état de fonctionner.  Mais Archer n'abandonne pas et demande à la femme précédemment interrogée si elle connaît une source d'énergie qui fonctionne encore.  Mais celle-ci ne sait même pas ce qu'est l'électricité.  Malgré cet échec, le capitaine insiste pour se rendre à la bibliothèque.  Contre toute attente, Daniels et Archer y trouvent des livres au lieu des bases de données.  Après de longues recherches parmi les livres, Archer n'a trouvé aucune référence à une quelconque "Fédération".  Résigné, Daniels lui dit qu'il n'est pas surpris : si la Fédération n'existe pas, c'est parce qu'Archer n'était pas dans son époque pour sa construction ! Daniels se dit également que les Sulibans n'avaient pas seulement pour but de saboter la mission de l'Enterprise, mais de faire disparaître Archer de la trame temporelle.
Pour Silik, la situation n'est pas idéale non plus : il n'a aucune nouvelle de son Contact du Futur et ne sait pas quoi faire de l'Enterprise et de son équipage.  Il ne sait pas que la disparition d'Archer a entraîné des perturbations ayant fait disparaître l'Inconnu du Futur.  Or, la disparition du capitaine Archer n'étant pas prévue, il a besoin de nouvelles instructions pour continuer sa mission.  Son second a une vision plus expéditive du problème : il veut détruire le vaisseau Terrien et son équipage.  Mais Silik refuse et a une autre idée : il demande à son chirurgien de se préparer et ordonne qu'on lui apporte T'Pol.  Les vaisseaux Sulibans escortent l'Enterprise jusqu'à une nébuleuse.  Une fois le vaisseau caché Silik interroge T'Pol et la soumet à la torture pour savoir à quelle époque Archer a été transporté.  Mais T'Pol s'obstine à répondre que l'Académie des Sciences Vulcaine a établi que les voyages temporels sont impossibles.

Au 31ème siècle, Daniels cherche un moyen de sortir de la situation.  Il finit par modifier un communicateur pour en faire un communicateur "spatio-temporel".  Grâce à ce dispositif, le capitaine Archer parvient à joindre T'Pol, mais celle-ci ne croit pas à cette "apparition", et croit qu'il s'agit d'une hallucination induite par les tortures imposées par Silik.  Finalement, Archer parvient à la convaincre que quelqu'un doit se rendre dans les quartiers de Daniels pour y chercher de quoi reformer un portail spatio-temporel.  Pendant ce temps, Tucker et Reed ont réussi à modifier le circuit de communications internes du vaisseau et ils parviennent à convaincre Sato de se glisser dans les conduits de ventilation du vaisseau pour aller chercher des sédatifs.  Quelques minutes plus tard, Sato arrive dans les quartiers de Reed avec les sédatifs demandés ...  et les seins nus (sa nuisette s'est accrochée dans l'un des conduits).  Avec les tranquillisants, Reed et Tucker neutralisent les gardes et pendant que Tucker se rend discrètement en salle des machines, Reed commence à fouiller les quartiers de Daniels pour trouver le dispositif du futur demandé par Archer.  Malheureusement, il est surpris par les Sulibans pendant ses recherches et il doit remettre ce qu'il a trouvé à Silik.  Ce dernier demande à Reed de quoi il s'agit et le frappe jusqu'à ce que ce dernier réponde que c'est le capitaine qui lui a demandé de détruire l'objet pour que Silik ne s'en serve pas pour contacter "une certaine personne".  Bien évidemment, Silik emporte immédiatement l'équipement et l'utilise pour essayer de contacter son informateur du futur.
De son côté, Tucker simule une surcharge du noyau de distorsion pour faire évacuer les Sulibans du vaisseau.  Une fois tout le monde parti, l'Enterprise fuit en vitesse de distorsion, poursuivi par les vaisseaux Sulibans.  Sur son vaisseau, Silik essaie d'utiliser le dispositif volé dans les quartiers de Daniels pour joindre son contact du futur, mais lorsque la silhouette apparaît, il s'agit de celle du capitaine Archer ! Ce dernier passe sans tarder le portail et pointe son arme sur Silik.  Il l'oblige à ordonner la cessation du combat et de la poursuite.  Archer force ensuite Silik à venir avec lui à bord du vaisseau Terrien et il l'oblige à rendre les disques de données qui permettront de disculper l'équipage de Starfleet auprès des Vulcains.

Sur Terre, l'ambassadeur Soval pense toujours que la mission de l'Enterprise devrait être annulée, mais le général Forrest s'y oppose.  Archer insiste sur le fait que les Humains apprennent beaucoup de leurs erreurs et, à la surprise générale, T'Pol se lance dans un long monologue pour défendre ses compagnons d'équipage et rappelle aux Vulcains leurs propres erreurs lorsqu'ils ont utilisé un sanctuaire sacré comme poste de surveillance.  Plus tard, le capitaine Archer se rend dans les quartiers de T'Pol : il la félicite pour son discours et la remercie d'avoir pris la défense de l'équipage face à Soval.  T'Pol acquiesce simplement mais rappelle au capitaine qu'elle ne croit toujours pas aux voyages temporels.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 15 Jan. 2009 à 02H46'
Jouons cartes sur table. C'est vraiment cette saison 2 qui m'a fait lâcher la série. Espérons que je vais me montrer plus clément comme pour la saison 1.

Hélas, ça commence très mal avec sans l'ombre d'un doute, le pire "season premiere" de l'histoire Trek !

Shockwave part 2 est une véritable torture qui met à rude épreuve notre suspension de crédulité, tout en maltraitant sans prendre de gants, l'intelligence du spectateur.

Force est de constater que Rick Berman et Brannon Braga se sont foutu clairement de leur public, incapable qu'ils sont de develloper_ ou au moins de conclure, la première partie et son cliifhanger- de - la -mort.

Tout le monde est perdu dans cette histoire ! y compris les personnages coincé avec un vilain stupide qui n'effrayerait même pas ma grand mère avec ses menaces à deux balles! smiley

L'évasion qui s'en suit est un grand sommet de portnawack aussi puérile qu'incohérente ! Mais ce n'est rien comparé à ce qui se passe au 31ème siécle, ou un personnage_ Daniels, aussi paumé que tout le monde dans l'affaire, nous dit sans sourciller de ne pas chercher à comprendre parce que ça dépasse notre niveau de compréhension! idée

Mais le fin du fin, c'est de voir qu'on peut communiquer à travers le temps avec un simple tricordeur et ... une cuillière de cuivre ( ?!!!?!!!!????! )
On se demande pourquoi on s'embête à construire des vaisseaux, à découvrir des failles temporelles.. Alors qu'on a tout les ustensiles en cuisine!

Bon le final aurait put fonctionner, si on avait pas oublié l'essentiel: Les 3500 colons morts dans l'épisode précédent. Non content de relâcher le coupable ( Silik ), personne ne semble se soucier de leur mémoire. L'honneur de Starfleet a été nettoyé !... Vous croyez? Crying or Very sad

Notez dans l'épisode précédent, que selon Daniels la mort des 3500 colons ne devaient pas avoir lieu. et que fout Daniels dans cet épisode, si la trame temporelle a été altéré, il ne devrait pas être là?

13% d'avis favorable.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 15 Jan. 2009 à 02H45'
On va vraiment juger cet épisode comme un " Season Finale" et faire abstraction de sa pitoyable suite ( j'y reviendrais ) .

Donc de ce point de vue, Shockwave marche plutôt bien . L'épisode met en péril la mission Warp 5 et soumet à rude épreuve les capacités de commandement ( c'est à dire le sens de responsabilité ) d'Archer.

On sent pertinemment que les auteurs ne savent vraiment pas ou mène (ou gére très mal ) la trame de la Guerre Froide Temporelle.

On sent donc à plein nez le gros "Deus Ex Machina" qui laisse une fois encore le spectateur sur le bord de la route. Ca n'avance pas dans ce sens là donc.

Un brin irritant est aussi cette impression que laisse les réactions d' Archer, plus pressé de nettoyer l' honneur bafoué de Starfleet que de retrouver les responsables d'un massacre de 3500 personnes.

Mais tout cela fonctionne plutôt bien dans les normes, sans être vraiment un "season finale" de grand milésime . Reste tout de même un gros cliffhanger de la mort ( la terre ravagée ) qui fait bien son effet.

77 % d'avis favorable.

Commentaires

2 Commentaires

Dernier commentaire posté par Buckaroo, le 15 Janvier 2009.

Poster le troisième Commentaire

Statistiques

Page consultée 442 fois ce mois.

Page consultée 28368 fois au total.

Nouveaux Venus

"Si vos cellules fonctionnaient toutes, vous sauriez qu'une fois que le combat est commencé, on le mène jusqu'au bout."

L'apocalypse

Gowron

En ligne

38 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top