La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 04 Août 2007.

Diaporama Episode ″Nuit″
NUIT
Titre original:Night
Num. production:ST:VOY-195
Prem. Diffusion US:14 Oct. 1998
Saison:5
Disque DVD:5-1
Référenciel:5/1
Episode Num.:95
 
Histoire:Brannon Braga
Joe Menosky
Réalisation:David Livingston
 
Distribution :
Ken Magee...Emck
Steve Dennis...Alien de la nuit
Martin Rayner...Dr. Chaotica
Le Voyager traverse une partie de l'espace où règne une nuit perpétuelle.  Il n'y a aucune étoile visible et la région semble contaminée par des radiations Theta.  En vitesse de croisière, le vaisseau mettra deux ans pour traverser cette région de l'espace.  L'équipage commence à sombrer dans une apathie ou dans un repli qui pourraient lui être fatal.  Paris et Torres se provoquent en permanence et même Janeway s'isole de son équipage au moment où celui-ci aurait le plus besoin d'elle.  Minée par l'inactivité, le capitaine repense à sa décision qui a bloqué le vaisseau et son équipage dans le Quadrant Delta, quatre ans plus tôt, et elle éprouve de plus en plus de remords, ressassant sans cesse cette décision.  De son côté, Paris développe, pour se distraire, un Holoprogramme, imitant les Héros des années 50, appelé Capitaine Proton.
Soudain, toute l'alimentation en énergie est brusquement coupée et l'équipage tout entier se retrouve dans une obscurité totale.

Kim et Tuvok travaillent à rétablir un minimum de puissance dans le vaisseau et ils parviennent finalement à fournir suffisamment d'énergie pour alimenter les systèmes vitaux.  Ils remarquent alors que la subite chute de tension dans le vaisseau est due à un champ d'atténuation qui agit sur le Voyager.  Pendant ce temps, Paris est attaqué par un alien inconnu dans le Holodeck et Chakotay en rencontre également un dans un couloir du vaisseau.  Les nouveaux aliens semblent invisibles sauf s'ils sont directement éclairés.  Grâce à Tuvok et Kim, la source de puissance auxiliaire est enfin mise en place et tous les systèmes du vaisseau sont à nouveau alimentés.  Les détecteurs montrent alors que le Voyager est entouré par trois vaisseaux aliens.  Janeway essaie de les contacter, mais ces derniers refusent de répondre et lancent une attaque contre le vaisseau de la Fédération.  Au milieu des combats, un nouveau vaisseau fait son apparition et tire sur les trois vaisseaux inconnus, les mettant en déroute.
Janeway accueille le nouveau venu et le remercie pour son aide.  Emck, le capitaine du vaisseau cargo, prévient que les agresseurs sont des aliens de la nuit et qu'il y a des milliers d'autres vaisseaux identiques sur le chemin du Voyager, plus loin.  Il propose alors à Janeway de servir de guide et de mener le Voyager jusqu'à une région de l'espace qui possède un Vortex qui débouche à l'extérieur de cette région obscure de l'espace.  En échange de ce service, il ne demande qu'une chose : que le capitaine lui remette l'alien de la nuit qui a attaqué Paris, qui a été capturé et qui se trouve à l'infirmerie.  Rendue méfiante par cette demande, Janeway n'accepte pas immédiatement.  Afin d'en savoir plus, elle se rend à l'infirmerie pour interroger l'alien de la nuit.

L'alien est en train de mourir car il est gravement irradié par les radiations Theta.  Bien que mourant, il explique au capitaine que son peuple vivait une existence tranquille et paisible jusqu'à ce que les Malons arrivent et commencent à les empoisonner.  Voulant en savoir plus, Janeway ordonne de mettre le cap sur l'espace d'origine de l'alien de la nuit.  Au bout de quelques temps, le Voyager est entièrement encerclé par les vaisseaux aliens et Janeway téléporte le blessé dans l'un des vaisseaux.  Les aliens de la nuit n'attaquent pas et un peu plus tard, l'un d'eux supplie Janeway de les aider à refermer le Vortex qui permet aux Malons de venir dans cette région de l'espace.  Cette dernière accepte.
L'équipage observe les manoeuvres du cargo Malon qui utilise le vide de l'espace comme une décharge dans laquelle il rejette des déchets d'anti-matière qui émettent de très fortes radiations Theta.  Voyant cela, Janeway contacte Emck et lui propose de lui fournir gratuitement la technologie nécessaire à la purification et au retraitement des déchets d'antimatière.  Le capitaine du cargo Malon refuse car une telle technologie mettrait au chômage tous ceux, qui, comme lui, transportent les déchets.

Janeway refuse de laisser un tel saccage continuer et elle décide que pour protéger les aliens de la nuit, il faut refermer le Vortex qui mène à l'espace Malon; or, pour cela, il faut que le vaisseau qui tirera pour refermer le Vortex reste à l'extérieur de celui-ci.  Refusant de risquer la vie de son équipage une seconde fois, Janeway explique que l'équipage et le vaisseau entreront dans le Vortex; pendant ce temps, elle restera en arrière dans une navette pour détruire le Vortex.  Mais les officiers supérieurs font front face au capitaine et refusent de la laisser se sacrifier.  A la place, ils proposent de faire entrer le Voyager dans le Vortex et de tirer des torpilles à déclenchement retardé pour faire s'écrouler le couloir.  Cette méthode présente un inconvénient majeur : l'effondrement du Vortex provoquera une énorme onde de choc qui frappera le vaisseau dans le couloir.  Malgré cela, ils sont persuadés que le vaisseau résistera.
L'équipage de Starfleet initie l'opération et se dirige vers le Vortex lorsque le vaisseau cargo d'Emck passe à l'attaque, et tire sur les moteurs du vaisseau, les endommageant sérieusement.  Utilisant le peu de puissance motrice qu'il lui reste, le Voyager continue à s'approcher du Vortex lorsque les détecteurs signalent un autre cargo Malon qui bloque l'entrée du couloir.  Alors que l'équipage de Starfleet semble en mauvaise posture, les vaisseaux des aliens de la nuit passent à l'attaque et créent une diversion suffisante pour que le Voyager puisse entrer dans le passage.  Le Voyager tire sur le second cargo Malon, l'endommageant, puis, juste avant de pénétrer dans le Vortex, le vaisseau déploie les torpilles à retardement.  Quelques instants plus tard, les torpilles explosent, refermant le passage et créant une onde de choc qui frappe le Voyager, le propulsant dans le couloir, jusqu'à la sortie.  Quelques minutes plus tard, les premières étoiles apparaissent dans la nuit sans fin qui entourait le vaisseau et l'espace retrouve son aspect familier, constellé de petits points lumineux.

Commentaires

Aucun Commentaire

Poster le premier Commentaire

Statistiques

Page consultée 188 fois ce mois.

Page consultée 19842 fois au total.

Nouveaux Venus

"Messieurs, je crois que je commence à prendre goût à ce petit breuvage."

L'apocalypse

Miles E. O'Brien

En ligne

19 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

439 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top