La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Rumeurs de guerre″
RUMEURS DE GUERRE
Titre original:Babel One
Num. production:ST:ENT-088
Prem. Diffusion US:28 Jan. 2005
Saison:4
Disque DVD:4-3
Référenciel:4/12
Episode Num.:88
 
Histoire:Michael Sussman
Andre Bormanis
Réalisation:David Straiton
 
Distribution :
Jeffrey Combs...Shran
Lee Arenberg...Gral (Tellarite)
Brian Thompson...Valdore
J. Michael Flynn...Nijil
Molly Brink...Talas
Kevin Brief...Naarg
Jermaine Soto...Membre d'équipage du Maco
Date : 12 Nov. 2154
 
Au milieu de la passerelle en ruine de son vaisseau, le Kamari, Shran émerge des débris et tente en vain de contacter la salle des machines.  Il essaie de contacter le Haut Commandement Impérial et déclare qu'il a été attaqué par un vaisseau Tellarite et qu'il demande de l'aide.  Il est interrompu par un message automatique de l'ordinateur de bord qui annonce l'explosion imminente du noyau de distorsion du vaisseau.  Jurant de se venger des Tellarites il lance l'ordre à tout l'équipage d'abandonner le vaisseau.
A bord de l'Enterprise, Sato entraîne le capitaine Archer pour sa future rencontre avec l'ambassadeur Tellarite.  Pour cela, elle l'habitue à écouter les insultes et autres reproches que ne manqueront pas de lui faire les Tellarites concernant leur vie à bord du vaisseau.  De son côté, Archer essaie de s'habituer à devoir insulter les Tellarites … ce qui est normal pour toute relation diplomatique avec ce peuple ! Qui plus est, selon Sato, ils trouveraient Porthos fort à leur goût comme friandise ! La mission de l'Enterprise est de convoyer l'ambassadeur Tellarite Gral depuis Tellar Prime vers une planète neutre, Babel, sur laquelle les ambassadeurs Terriens doivent essayer de régler un conflit territorial entre les Andoriens et les Tellarites qui risque de mener à la guerre.  Or, cette planète est à la limite entre les deux espaces.  Pour traverser l'espace Andorien, l'ambassadeur doit voyager sur un vaisseau neutre : l'Enterprise.  Quelques minutes plus tard, la navette transportant Gral et ses quatre aides arrive sur l'Enterprise et les politesses commencent : Archer indique à quel point les Tellarites sont laids et l'ambassadeur insulte le vaisseau, le trouvant petit et peu impressionnant.  Peu après l'ambassadeur exprime ses doutes sur l'impartialité des Terriens : ceux-ci ont une dette envers les Andoriens qui les ont aidé à retrouver l'arme Xindie.  Archer explique qu'ils sauront rester impartiaux et que de toutes façons, les Andoriens n'ont pas le choix.  L'ambassadeur en profite pour critiquer la nourriture du buffet, malgré les efforts du cuisinier pour préparer des plats Tellarites.  Archer est interrompu dans son dialogue par un appel de la passerelle.  Sur place, Sato lui fait écouter le message de détresse de Shran et lorsque Mayweather indique qu'il n'y a aucun vaisseau Andorien dans les environs, Archer décide de dérouter l'Enterprise.  La conférence de Babel attendra un peu.  Quelques minutes plus tard, l'Enterprise arrive à proximité d'un nuage de débris qui sont tout ce qu'il reste du Kamari.  Les radars détectent les chaloupes de sauvetage et Archer ordonne de récupérer les survivants et des les amener à l'infirmerie.  Sur place, Phlox conclut que Talas et Shran s'en sortiront sans trop de dommages.  Archer entre à son tour dans l'infirmerie et annonce à Shran que seuls 19 membres d'équipage ont été récupérés.  Shran explique que l'équipage comptait 86 soldats et que ce sont les Tellarites qui ont détruit son vaisseau.  Shran escortait l'ambassadeur Andorien vers Babel lorsqu'un vaisseau Tellarite a attaqué les vaisseaux et les a détruits en quelques minutes.  Il est étonné car il n'a jamais vu de vaisseaux Tellarites aussi rapides et puissants.  Il demande à Archer de retrouver la boîte noire de son vaisseau afin d'y trouver les données sur l'attaque.  Shran remercie Archer de l'avoir sauvé, mais son sourire disparaît lorsqu'il apprend que l'Enterprise transporte la délégation Tellarite.  Furieux, il veut aller voir l'ambassadeur mais Archer l'en empêche.  Shran conseille alors à Archer que les Tellarites ne croisent aucun de ses hommes.
Dans un hangar, T'Pol et Reed étudient les données et Reed indique que c'est bien un canon à particules Tellarite qui a tiré sur le vaisseau Andorien.  Quand à l'enregistreur de vol, il est endommagé mais il montre bien un vaisseau Tellarite en train d'attaquer.  Archer va alors voir Gral et il lui montre les données.  Gral nie toute implication des siens et ajoute qu'un seul vaisseau Tellarite n'aurait aucune chance contre deux croiseurs Andoriens.  Il ajoute qu'il ne veut pas voyager avec les Andoriens, mais Archer ne veut rien entendre et annonce qu'il ramène Shran et les siens sur Andoria.

Plus tard, Archer se trouve dans la cabine de Shran.  Ce dernier lève son verre au défunt Kamari, qu'il commandait depuis 12 ans.  Il connaissait tout son équipage ainsi que leurs familles.  Il est pourtant soulagé que Talas n'ait rien car depuis peu, tous deux avaient entamé une relation plus étroite.  Shran ajoute qu'il est pessimiste quant à l'avenir.  Depuis plusieurs mois, les Tellarites ont détruit 6 vaisseaux-cargo le long de la frontière et avec cette dernière attaque, la guerre est inévitable.  Archer ne croit toujours pas à cette attaque, mais il est interrompu par un appel de T'Pol : un vaisseau Andorien s'approche pour intercepter l'Enterprise.  Ce dernier ne répond pas aux appels et il ouvre le feu.  Archer est furieux et Shran contacte le vaisseau pour ordonner la fin de l'attaque.  Pourtant le vaisseau continue à tirer.  A la demande d'Archer, Shran indique le point faible du croiseur pour détruire ses boucliers.  Mais le tir est sans effet, ce qui stupéfait Shran.  Archer ordonne alors de tirer des torpilles et cette fois, le vaisseau bat en retraite.  Après, cette attaque, Archer confronte Shran et Gral et chacun accuse l'autre de trahison et d'avoir détruit des vaisseaux de l'autre depuis plusieurs mois.  Lorsqu'ils en viennent aux mains, des gardes les séparent et Archer menace de les enfermer dans la même cellule.  Archer fait poster des gardes devant les quartiers Tellarites et Gral commence à se demander si les Terriens n'ont pas pris le parti des Andoriens.
Peu après, T'Pol montre un élément troublant à Shran : le vaisseau qui a attaqué le Kamari a la même signature énergétique que celui qui a attaqué l'Enterprise.  Shran ne peut pas croire qu'il s'agisse du même vaisseau et il accuse T'Pol et les Vulcains d'avoir tout manigancé.  Archer le fait taire et explique qu'il compte suivre la signature ionique du vaisseau inconnu pour tirer l'affaire au clair.  Mais plus tard, en compagnie de T'Pol, il se demande si les Terriens ont bien fait de se proposer comme médiateurs pour la conférence car ils n'étaient peut être pas prêts à assumer une telle responsabilité.  T'Pol le rassure et lui dit ensuite qu'elle a reçu un message de Koss, indiquant que son mariage est officiellement dissout.  Les deux officiers sont interrompus par un message de Reed indiquant que le mystérieux vaisseau Andorien a été retrouvé.
Dans une salle, l'équipage Romulien s'affaire à réparer les avaries causées par les torpilles de l'Enterprise.  Au centre de la pièce, un humanoïde est assis, coiffé d'un casque et relié par d'innombrables câbles à un ordinateur central.  L'Enterprise approche du vaisseau qui semble désactivé… et qui n'a rien d'un vaisseau Andorien.  Ce vaisseau est habité par des aliens à la signature biologique inconnue et il possède de nombreux émetteurs subspatiaux et de nombreux émetteurs multispectraux.  Archer demande à Reed et Tucker de se rendre sur le vaisseau avec des commandos de Starfleet.  Les quatre hommes commencent à explorer le vaisseau lorsque ce dernier se réactive soudain et attaque l'Enterprise.  Archer ordonne de téléporter l'équipe de Starfleet, mais il n'est possible de les téléporter qu'un par un.  Mais les attaques redoublent d'intensité et Archer est obligé de fuir en laissant Tucker et Reed sur le vaisseau ennemi.  Mais les Romuliens se lancent à leur poursuite et atteignent également la vitesse de Warp 5.  Quelques minutes plus tard, pourtant, ils abandonnent la poursuite.

Sur le vaisseau, Tucker et Reed travaillent à établir un environnement respirable afin de pouvoir enlever leurs scaphandres avant d'être à court d'air et ils finissent par rechercher une section du vaisseau pourvue d'un environnement viable.  Dans la salle de commandement, l'amiral Romulien Valdore veut retrouver le vaisseau Terrien car ces derniers en ont trop vu, mais l'officier scientifique explique qu'il s'agit d'un prototype qui n'ést pas encore complètement prêt pour le combat.
Dans ses quartiers, Shran s'impatiente car il veut extorquer des aveux à l'ambassadeur Gral.  Il demande à Talas de contourner les protocoles de sécurité Terriens pour l'aider à retrouver les Tellarites.  Pendant ce temps, T'Pol montre les relevés effectués par Tucker sur le vaisseau inconnu.  Il ne s'agit ni d'un vaisseau Andorien ni d'un vaisseau Tellarite.  En revanche les technologies embarquées sont très semblables aux mines et aux vaisseaux Romuliens rencontrés deux ans auparavant.  Archer suppose que les Romuliens craignent l'alliance des Andoriens, des Tellarites et des Terriens et apparemment ils ont réussi : la conférence de Babel a été reportée sine die.
Sur le vaisseau Romulien, Reed et Tucker recherchent toujours la passerelle et Reed en profite pour taquiner Tucker sur ses intentions envers T'Pol, maintenant que son mariage a été dissout.  Les deux hommes finissent par trouver des réservoirs d'oxygène qui leur permettraient de refaire leurs réserves.  Mais leur manœuvre ne passe pas inaperçue et l'amiral Romulien active les scanners internes du vaisseau : ils se font repérer.  L'amiral ordonne alors des manœuvre brusques du vaisseau pour que les deux intrus se fassent écraser.  Mais les deux officiers magnétisent leurs bottes, ce qui les maintient en place.

Sur l'Enterprise, Talas séduit le garde de ses quartiers pour détourner son attention puis Shran et elle le neutralisent.  Ils repèrent alors les quartiers Tellarites et neutralisent les hommes qui les gardent.  Ils entrent chez les Tellarites et Shran menace Gral de son arme.
Sur la passerelle, T'Pol explique que les émetteurs multispectraux du vaisseau inconnu sont des émetteurs holographiques qui permettent de se " transformer " en n'importe quel vaisseau.  De plus, les canons triphasiques peuvent imiter les armes à énergie des Andoriens comme des Tellarites.  Mais l'explication est interrompue par un appel d'urgence indiquant un échange de tirs près des quartiers Tellarites.  Les commandos de Starfleet et Archer interviennent à temps pour empêcher Shran de tuer Gral et Archer explique qu'il a la preuve que le vaisseau qui a détruit le Kamari n'était pas Tellarite.  Shran accepte de voir les preuves.  Malheureusement Naarg, l'aide de Gral, tire sur Talas avant de se faire neutraliser par un membre des commandos de Starfleet.  Inquiet, Shran examine Talas et la rassure sur son état.
Sur le vaisseau Romulien, Reed et Tucker arrivent sur la passerelle, qui est vide.  La salle de commandement à partir de laquelle l'humanoïde casqué pilote le vaisseau ne se trouve pas sur le vaisseau, mais sur Romulus : le vaisseau, entièrement automatique, est piloté à distance !
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 03 Fév. 2009 à 12H08'
Décidément l'arrivée de Manny Coto aux commandes de la série se révèle aussi salutaire et déterminante que celle de feu Michael Piller à la tête de TNG.

Enfin Enterprise connaît son abécédaire Star Trek du bout des doigts et tisse des liens nostalgiques évident avec La Série Originale . Troisième arc de la saison et non des moindre, puisse qu'il s'agit du meilleur. L'arc Andorien ou devrait on plutôt dire le « Jeffrey Combs Show », puisse que ce génie se taille ici la part du lion à chacune de ses apparitions.

Mais cela serait un peu trop réducteur que de tout concentrer sur sa personne, parce que l'intrigue est tout simplement excellente, palpitante à souhait et recèle au final, plein de bonnes surprises. Reprenant les grandes lignes du mémorable Journey To Babel.TOS.2, Babel One met en place un arc qui nous fera ressentir les premiers frissons de la future UFP et léver le voile sur le mystère Andorien.

D'abord sur le front d'un conflit entre Andorian et Tellarite que vient envenimer la présence d'un étrange marauder-caméléon Romulien ( un concept de vaisseau fascinant )

Sur la route de Babel, l' Enterprise vient en aide à Shran dont le vaisseau a été détruit par ce mystérieux marauder. Le personnage de Shran prend ici une ampleur savoureuse et inédite et sa relation avec Archer devient plus forte et fraternel. C'est aussi ce qui fait la force de Star Trek, c'est qu'à travers ce type de personnage, nous arrivons à percer le mystère de son peuple, à comprendre leur comportement. Il en va de même pour ces grincheux de Tellarites à 10000 lieues des bouffonneries de Rick Berman et Brannon Braga ( voir The Bounty.ENT.2 ) et plus proche et respectueux de la Série Originale. On en demandait ni plus ni moins.

Et quel bonheur de trouver une table de négociation dans un vaisseau de Starfleet, avec son lot de dialogues mordants et situations diplomatique volatile. L'intrigue s'emballe alors. Les mauvais penchants suspicieux de Shran reprennent le dessus, et cela va coûter cher à sa nouvelle compagne, son second Talas ( Molly Brink ) déjà présente dans Prouving Ground. ENT.3, belle effort de continuité.

Pendant ce temps là, Reed et Trip en scaphandre sont piégés à l'intérieur du marauder caméléon et cherche à atteindre la passerelle du vaisseau ou se cachent les Romuliens. Une fois qu'ils l'ont atteint, va t'on assisté à un crime de lèse majesté ? ..

& bien je vais vous l'avouer, ça faisait fort longtemps qu'un cliffhanger de Star Trek ne m'avait pas autant bluffé et emballé de la sorte !

On découvre que le Marauder est en réalité un drone et qu'il est piloté depuis Romulus . Révélation faites avec dans un magnifique travelling arrière qui vous donne des frissons dans l'échine .

Voilà que Star Trek Enterprise atteint la grâce et la justesse de ton. Une préquelle qui joue avec les atteintes du Trekker et non pas contre elles.

Pas de doute là dessus, Manny Coto est un fan de TOS et la suite sera là pour nous le prouver.

100% d'avis favorable.

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Buckaroo, le 03 Février 2009.

Poster le second Commentaire

Statistiques

Page consultée 212 fois ce mois.

Page consultée 20822 fois au total.

Nouveaux Venus

"L'intérêt de la majorité passe avant l'intérêt personnel"

Spock

En ligne

22 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

435 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top