La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Le cobaye″
LE COBAYE
Titre original:Harbinger
Num. production:ST:ENT-067
Prem. Diffusion US:11 Fév. 2004
Saison:3
Disque DVD:3-4
Référenciel:3/15
Episode Num.:67
 
Histoire:Rick Berman
Brannon Braga
Scénario:Manny Coto
Réalisation:David Livingston
 
Distribution :
Steven Culp...Major Hayes
Noa Tishby...Amanda Cole
Thomas Kopache...L'Alien
Date : 27 Déc. 2153
 
Dans ses quartiers, Tucker s'essaye au massage neuropresseur Vulcain sur Amanda Cole, un membre féminin des commandos de Starfleet.  Pendant la séance, Cole explique qu'elle ne comprend pas pourquoi Reed est toujours hostile envers les membres des commandos de Starfleet.  Tucker répond que ce n'est pas de l'hostilité mais de l'esprit de compétition.  A la fin de la séance, Amanda se retourne vers Tucker et l'embrasse.
Pendant que l'Enterprise continue à faire route vers Azati Prime, Archer convoque le lieutenant Reed et il lui explique que le major Hayes a demandé à organiser des séances d'entraînement au combat en prévision d'une probable confrontation avec les Xindis.  Archer a accepté car il estime que les commandos ont de meilleures techniques de combat que Starfleet.  Mais Reed proteste, arguant que ces techniques de combat ont été inventées par des Terriens pour lutter contre des Terriens.  Les services de sécurité du vaisseau ont en revanche déjà lutté contre de multiples races extraterrestres et sont mieux placés pour mener les exercices.  Archer demande au lieutenant de s'organiser avec Hayes pour planifier les exercices.

Peu après, T'Pol est convoquée à l'infirmerie où le docteur Phlox lui explique qu'il a vu Amanda Cole plusieurs fois et qu'elle se plaignait de maux de tête.  Il a fini par découvrir que Cole avait participé à des séances de neuropression Vulcaine avec Tucker.  Or ces séances ont eu un effet négatif sur Cole : mal utilisée, la neuropression Vulcaine peut faire plus de mal que de bien.  T'Pol promet d'en parler à Tucker et de soigner Cole.
Pendant ce temps, Hayes tente de planifier les séances d'entraînement de l'équipage, mais Reed y met beaucoup de mauvaise volonté, voulant imposer ses propres dates.  Finalement, Hayes cède, à la satisfaction de Reed, qui reproche à Hayes de s'être directement adressé au capitaine au lieu de passer par lui.
Sur la passerelle, Mayweather appelle le capitaine car les systèmes de navigation ont un comportement bizarre.  T'Pol découvre que cela est dû à une forte perturbation gravimétrique : il s'agit d'une convergence d'anomalies située à 3 années-lumière du vaisseau.  Archer accepte de faire un détour pour enquêter et les senseurs détectent la présence d'une capsule dans le nuage d'anomalies, non loin de la périphérie.  Utilisant les grappins magnétiques, l'Enterprise saisit la capsule, mais la "bulle" atteint alors le vaisseau.  Un peu partout, les systèmes ne répondent plus et du sulfure d'ammonium envahit l'atmosphère du vaisseau.  Depuis la salle des machines Tucker parvient à sortir de vaisseau du nuage toxique.  Archer se rend dans le hangar du vaisseau et il fait ouvrir la capsule : à l'intérieur, les officiers découvrent un alien inconscient relié à divers instruments.  Emmené à l'infirmerie, son état est stabilisé par le docteur Phlox et il reprend conscience.  Malgré les questions du capitaine, il ne répète qu'une seule chose : il veut retourner à son vaisseau.

En salle de commandement, T'Pol a découvert que le nuage toxique est à égale distance de 5 Sphères et qu'il est généré par elles.  Apparemment, la convergence des anomalies a créé un passage vers une autre dimension.  Au centre du nuage se trouve une planète inhabitée.  Faute de pouvoir interroger l'alien, Archer charge T'Pol d'étudier la capsule avec l'aide de Tucker pour en découvrir plus.
Plus tard dans la journée, les officiers sont réunis dans la salle de sport pour les premiers exercices organisés par le major Hayes.  Pendant, la séance de combat au corps à corps, T'Pol remarque la nouvelle relation entre Tucker et Cole.  Au cours d'un exercice entre Mayweather et un membre des commandos, Reed remarque que les coups portés sont réels et il fait arrêter la séance, malgré les protestations de Hayes.
Dans le hangar, T'Pol et Tucker découvrent que la capsule était chargée d'étudier et d'enregistrer les paramètres biologiques de l'alien pour les transmettre.  Pendant l'étude de la capsule, T'Pol explique qu'elle a été contactée par Phlox au sujet de Cole.  Elle explique que la neuropression Vulcaine demande du temps pour être apprise et que les séances avec Cole ont été plus mauvaises que bénéfiques.  Tucker est d'accord pour arrêter les séances avec Cole, mais il lui semble détecter une note de tension dans l'attitude de T'Pol et il demande en quoi elle est contrariée par la relation qu'il a avec Cole.  T'Pol explique qu'elle n'est en rien contrariée mais elle conseille à Tucker de mener cette relation de manière un peu plus discrète.  Ils sont interrompus dans leur discussion par l'annonce la fin d'analyse du matériau de la capsule.  Les deux officiers rejoignent le capitaine et T'Pol explique que l'alliage qui compose la capsule est exactement identique à celui des Sphères.  Archer se rappelle alors les croyances des Triannons et il se demande si ces légendes n'ont pas un fond de vérité.  Dans ce cas, l'alien retrouvé serait une sorte de cobaye destiné à vérifier que les conditions créées par les Sphères sont propices à la survie des créateurs des Sphères.  Archer décide donc d'interroger à nouveau l'alien mais ce dernier est mourant.  Phlox promet d'essayer de le ranimer mais il n'est pas sûr d'y parvenir.

Un peu plus tard, Cole se rend dans les quartiers de T'Pol pour que cette dernière répare les "dégâts" causés par l'inexpérience de Tucker.  Au cours de la séance, Cole confie qu'elle se sent très proche de l'ingénieur car ils sont tous les deux nés et ont vécu à 50km l'un de l'autre : ils ont perdu les mêmes repères lors de l'attaque Xindie.
Le soir, Hayes organise une séance tir sur cible mouvante et, après avoir réalisé un score assez moyen, Reed se sent humilié et déprimé.  Il est rejoint au réfectoire par Tucker, qui essaie de le convaincre que Hayes ne fait que son travail et qu'il n'a pas l'intention d'humilier Reed ou de lui prendre sa place.  Mais Reed est sûr du contraire.  Pour changer de sujet, il taquine ensuite Tucker au sujet de sa relation avec Cole et avec T'Pol.  Tucker en a assez de ces insinuations et il affirme que ce n'est que de l'amitié, ce qui fait ricaner Reed.
A l'infirmerie, l'alien a repris conscience et Archer l'interroge.  L'alien explique qu'il a été envoyé dans cette capsule contre son gré.  Il vient d'une autre dimension et il était prisonnier.  Un jour ses gardes lui ont proposé la liberté s'il acceptait de servir de cobaye pour une expérience.  Il ne dit rien de plus et il demande à retourner dans sa capsule.  A ce moment, sa main commence à disparaître.

Ce soir-là, Tucker effectue une nouvelle séance de neuropression avec T'Pol et cette dernière est étonnamment silencieuse.  En discutant, Tucker finit par demander si elle est contrariée par la relation qu'il a avec Cole.  T'Pol nie mais elle ajoute qu'elle sait que Tucker éprouve quelques chose pour elle.  Tucker feint de ne pas comprendre et la Vulcaine explique alors les sentiments que Sim avait avoués quelques temps auparavant.  Tucker est étonné de cette révélation et il finit par avouer qu'il éprouve une certaine attirance pour elle.  Il lui demande alors ce qu'elle a fait ou dit à Sim.  Pour toute réponse, T'Pol embrasse Tucker, se déshabille et l'embrasse à nouveau, sous le regard incrédule du lieutenant-commander.
Le lendemain, à l'infirmerie, l'état de l'alien change peu à peu : il oscille entre deux dimensions.  Il semble réagir lorsque Phlox lui explique que la quasi-totalité de l'équipage vient de la Terre.  Pendant que Phlox a le dos tourné l'alien le neutralise, puis il quitte l'infirmerie, en passant à travers les cloisons ! Il traverse le vaisseau et grille tous les systèmes qu'il traverse.  A cause des dégâts qu'il provoque, les officiers de la passerelle le suivent à la trace et constatent qu'il se dirige vers la salle des machines.
Pendant ce temps, Reed s'entraîne durement dans la salle de sport lorsque le major Hayes entre.  Le lieutenant propose un combat d'entraînement "amical", mais au bout de quelques minutes, les coups portés sont bien réels et le combat devient sauvage.  Au cours de l'affrontement, Reed accuse Hayes de vouloir prendre sa place et de refuser ses ordres, ce que le major nie farouchement.  Après un temps de pause, le combat reprend plus violemment encore dans les couloirs du vaisseau, mais les officiers sont interrompus par une alerte de la passerelle.  Ils mettent leurs différents de côté et tentent d'intercepter l'alien qui se dirige vers la salle des machines.  L'extra-terrestre est insensible aux tirs de phaseurs, qui passent à travers lui.  Après avoir assommé Tucker, il monte sur le noyau de distorsion et plonge sa main dedans, provoquant de nombreux courts-circuits qui risquent de faire exploser le moteur de distorsion.  Finalement, Reed et Hayes provoquent une inversion de polarité des anneaux magnétiques, ce qui renvoie une décharge d'énergie dans le bras de l'alien qui s'écroule, assommé.

Le lendemain matin, Tucker rejoint T'Pol au réfectoire et demande à discuter de ce qui s'est passé la veille.  T'Pol explique alors que pour elle, il ne s'agissait que d'explorer la sexualité humaine.  Tucker est vexé d'avoir servi de cobaye, mais il est prêt à tout oublier si T'Pol ne reparle plus de cet "incident".  Elle accepte.
Dans les quartiers du capitaine, Reed et Hayes sont convoqués par Archer qui leur rappelle que le vaisseau accomplit une mission critique et dangereuse qui nécessite une entente parfaite au sein de l'équipage.  Il leur reproche leurs querelles puériles et leur ordonne de régler le problème dans les plus brefs délais.  Le capitaine est interrompu par un appel urgent de Phlox et il se précipite à l'infirmerie.  Sur place, l'extra-terrestre oscille de plus en plus entre les deux dimensions et disparaît peu à peu.  Avant de disparaître définitivement, il a le temps de lancer un dernier avertissement : lorsque les Xindis auront détruit la Terre, ceux de sa race envahiront cette dimension et en prendront possession.
SlakkHors Ligne Slakk,  le 02 Jan. 2011 à 14H25'
D'accord avec Irolaan: c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'adore Enterprise: elle fait bouger les choses! (ce que beaucoup de fans n'aiment guère...) Enterprise a pris à contre-point plein de choses et je trouve ça très intéressant car cela laisse de multiples possibilités de scénarios...
IrolaanHors Ligne Irolaan,  le 17 Oct. 2010 à 05H55'
Je suis vraiment fatigué d’entendre les comparaisons entre les peuples de l’époque d’Enterprise et ceux du 24e siècle. Comme si aucune espèce n’avait le droit d’évoluer en 200 ans. Les Humains et les Vulcains vus dans Enterprise ne sont pas les mêmes que dans TOS, TNG et DS9 c’est évident, car deux siècles les séparent, autant que nous n’agissons pas de la même façon que les gens du 18e siècle.

Ce n’est pas parce que Star Trek est de la science-fiction qu’il doit y avoir fixité des espèces au travers tout les films et séries qui ont été produits. Par chance, certains ont l’esprit plus ouvert que d’autres et comprennent que ces changements sont bénéfiques, voire nécessaires pour notre Univers préféré.

Arrêtez de comparer tous les Vulcains à Spock (qui n’était pas vraiment une référence puisqu’à demi humain) ou tous les capitaines à Kirk. S’il n’y avait pas eu de progression dans les personnages Star Trek aurait été une série inintéressante.
IrolaanHors Ligne Irolaan,  le 17 Oct. 2010 à 04H54'
Quelqu′un a déjà noté que dans la version française Archer dit; 27 décembre 2123?

BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 10 Avr. 2009 à 21H12'
Oh là, Enterprise se la joue caractérisation aiguisée et construction narrative appliquée...

Problème entre Anomaly et ce Harbinger, la caractérisation et la construction narrative sont plombés par d'énormes éllipses entre les deux, trop pour rendre le tout cohérent et palpitant.

Ainsi on nous ressort du frigo le conflit du Lt Reed/ Major Hayes .. et la saveur de cet antagonisme est digne d'un plat qu'on laisse décongelé au micro ondes, Dominic Keating en fait des tonnes, et Steven Culp est fade . Même si le combat mano y mano a de gueule, il manque d'impact sur le plan émotionnel.

L'épisode pointe ainsi du doigt l'échec flagrant du MACO, censé apporté un peu de muscle et de dureté à Star Trek. L'effet est plutôt le contraire. On rigole devant ces commandos d'élites à 2 de tensions, incapables de couvrir leur arrières dans les corridors du NX, composé de bimbos et de tête de yuppies, là ou il aurait fallut une bande de douze salopards !

Venons en à la cerise sur le gâteau, les séances de massage Vulcain portent enfin leur fruits.. T'pol nous fait sa jalouse ( n'est ce pas là une bien vile émotion pour une Vulcainne? ) pour finalement nous montrer son cul!

Désolé si ça parait vulgaire, je ne suis pas contre un peu (et même beaucoup ) de sexe dans Star Trek, surtout de la part d'une Vulcainne, qui sont peut être plus "hot" que l'on le pense ( souvenez vous de "esclave vulcainne de l'amour, bande de petits vicieux Ferengis ) .

Non ce qui est choquant, c'est pas la paire de fesses, mais bien le vilain palot qu'elle roule à Trip. Rappelez vous que les vulcains ont une façon particulière de s'embrasser et prouver leur affection ( voir Journey Of Babel .TOS.2 ou Star Trek III ) . et là on est à dix lieues de Star Trek.
On apprendra plus tard que la belle se shoote au trillium et n'a plus le contrôle de ses émotions.

Allons au meilleur, le mystérieux humanoïde transdimensionnelle qui révéle la véritable nature des sphères. Elles changent l'espace pour le rendre habitable par son peuple, point de départ d'une invasion . Idée géniale, mais motivations convenues quand le vilain lance avant de mourir une menace digne d'un sérial des années 40!

43 % d'avis favorable.

Commentaires

4 Commentaires

Dernier commentaire posté par Slakk, le 02 Janvier 2011.

Poster le cinquième Commentaire

Statistiques

Page consultée 258 fois ce mois.

Page consultée 22564 fois au total.

Nouveaux Venus

"La paix durable commence ici,avec nos deux volontés."

Meurtri

Gul Macet

En ligne

26 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

435 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top