La Série Originale La Série Animée La Nouvelle Génération Deep Space Nine Voyager Enterprise

Rédaction

Fiche rédigée par Topaze, le 27 Mai 2007.

Diaporama Episode ″Le négociateur″
LE NÉGOCIATEUR
Titre original:Cease Fire
Num. production:ST:ENT-041
Prem. Diffusion US:12 Fév. 2003
Saison:2
Disque DVD:2-4
Référenciel:2/15
Episode Num.:41
 
Histoire:Chris Black
Réalisation:David Straiton
 
Distribution :
Jeffrey Combs...Shran
Suzie Plakson...Tarah
Gary Graham...Soval
John Balma...Muroc
Vaughn Armstrong...Amiral Forrest
Zane Cassidy...Soldat Andorien
Christopher Shea...Telev
Date Indéterminée
 
Depuis des années, les Andoriens sont présents une planète pour la rendre plus habitable, mais ils se heurtent à une forte opposition des Vulcains qui déclarent être propriétaires de la planète.  Les deux peuples s'affrontent et c'est dans ce contexte que Shran et son second, Tarah, capturent et emprisonnent des soldats Vulcains.  Lorsque les Vulcains réclament la libération des prisonniers, Shran réclame la présence d'un médiateur neutre.  L'Andorien insiste particulièrement pour que ce médiateur soit un Terrien : le capitaine Archer.
A bord de l'Enterprise, le capitaine Archer reçoit un appel de l'amiral Forrest qui le met au courant de la situation : compte tenu des relations "privilégiées" entre Shran et Archer, c'est Archer qui est chargé de servir de médiateur pour une conférence entre les Andoriens et les Vulcains.  Archer a des doutes sur ce nouveau rôle qu'il doit endosser, mais l'amiral le rassure et déclare lui faire pleinement confiance.  Un vaisseau Vulcain est en route depuis la Terre avec l'ambassadeur Soval à son bord et ce dernier n'est pas ravi que ce soit Archer qui serve de médiateur.  Archer descend sur la planète avec T'Pol et dès leur arrivée, les deux officiers sont entourés d'Andoriens qui leur place un capuchon sur la tête et les emmènent avec eux.  Lorsque Archer et T'Pol recouvrent la vue, Tarah les a menés auprès de Shran.  Tarah exprime ouvertement son hostilité envers Archer qui a emmené une Vulcaine avec lui.  Lorsque Archer découvre les soldats Vulcains prisonniers, elle précise que les Vulcains ne sont pas des otages, mais des prisonniers de guerre.  Elle ajoute enfin que les Vulcains ne seront pas mieux traités que les Andoriens parqués par les Vulcains dans des camps de réfugiés.  En effet, lorsque les Vulcains sont arrivés sur la planète terraformée par les Andoriens, ils s'en sont déclarés les propriétaires, chassant les Andoriens en place.  De leur côté, les Vulcains sont persuadés que les Andoriens utilisent la planète comme base militaire, alors que ce derniers déclarent que les Vulcains n'ont aucun droit de s'arroger cette planète qu'ils ont développée.  Shran explique à Archer et T'Pol que la première condition de libération des Vulcains est l'annulation d'un ancien compromis entre les deux races et la déclaration de la souveraineté Andorienne sur la planète.  Mais Archer, qui connaît bien Soval, prévient que ces conditions seront inacceptables pour les Vulcains.  Il parvient pourtant à convaincre Shran de relâcher un prisonniers et de le laisser repartir avec eux en gage de bonne foi.  En échange, il promet de revenir avec l'ambassadeur Soval en personne afin que les négociations puissent se faire au plus haut niveau.

Lorsque Archer et T'Pol reviennent à bord de l'Enterprise, le vaisseau Vulcain transportant l'ambassadeur Soval est arrivé et Archer tente d'expliquer la situation au Vulcain.  Pour Soval, accepter de se rendre sur la planète est déjà un signe de capitulation devant les Andoriens.  Mais lorsque les détecteurs à longue portée du vaisseau signalent l'approche d'une flotte de vaisseaux Andoriens, Archer lui indique que le refus de négocier pourrait mener directement à une guerre ouverte.  A contrecoeur, l'ambassadeur Vulcain accepte finalement de rencontrer Shran pour négocier.  Archer, Soval et T'Pol embarquent sur une navette pour se rendre sur la planète, mais en cours de route, la navette est abattue par un tir qui semble provenir des Andoriens et elle effectue un atterrissage en catastrophe.  Soval est persuadé que c'est Shran qui a ordonné de tirer et qu'il a violé le cessez-le-feu.  Il veut immédiatement contacter les Vulcains pour une intervention en force.  Mais le capitaine Archer n'est pas de cet avis et il insiste pour que Soval s'en tienne au plan initial : rencontrer les Andoriens pour négocier.  Malheureusement, lorsque les trois occupants sortent de la navette, ils sont pris sous les tirs de soldats Andoriens basés au sol.  Ils tentent de se défendre et Archer fournit un pistolet phasique à Soval qui regarde l'arme avec dégoût et déclare qu'il n'est pas un guerrier mais un diplomate.  Archer lui répond qu'il n'est pas obligé d'abattre les Andoriens, mais que tirer pour faire diversion suffira.  Profitant d'un moment où il est seul avec T'Pol, Soval lui signale qu'en se rapprochant trop des humains, elle sabote sa carrière au sein du Commandement Vulcain.  En soutenant mieux les Vulcains lors de cette mission (c'est-à-dire en étant plus proche des positions de Soval) elle servirait mieux les Vulcains.  Mais T'Pol insiste que son respect pour Archer ne signifie nullement qu'elle a cédé aux émotions; en outre elle trouve que son travail sur l'Enterprise est gratifiant pour elle, en tant que représentante des Vulcains dans un équipage Terrien.  Le combats continuent et Soval est blessé par un tir; il s'avère que toute l'opération est dirigée par Tarah.  Celle-ci a estimé qu'en acceptant de négocier avec les Vulcains, Shran s'est montré faible.  En conséquence, elle décide de désobéir à son supérieur et estime que la planète doit être gagnée par la force.
Tucker, qui est aux commandes de l'Enterprise, doit travailler avec le commandant Vulcain Muroc, qui n'est pas particulièrement amical.  Les senseurs du vaisseau Vulcain ne peuvent détecter la navette de l'Enterprise, car les Andoriens utilisent une technologie qui bloque les détecteurs.  Plus tard, lorsque Tucker demande à voir les données des senseurs Vulcains, Muroc refuse en lui disant que ces données sont classifiées.  Le commandant Vulcain ajoute que le Haut Commandement lui a ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires pour récupérer Soval, mais il refuse de partager son plan avec les Terriens.

Tucker a deviné que les Vulcains se préparent à effectuer une intervention armée et il doit travailler discrètement avec Sato et Reed pour tenter de sauver lui-même ses camarades.  Malheureusement, un second problème vient s'ajouter au premier : les vaisseaux Andoriens arrivent en orbite autour de la planète et Tucker fait tout son possible pour empêcher la trop grande proximité des vaisseaux de se transformer en une bataille spatiale désastreuse.
Pendant ce temps, sur la planète, le capitaine a contourné les soldats Andoriens qui leur tiraient dessus et il les prend à revers.  Il découvre que c'est Tarah elle-même qui menait l'opération et il parvient à la neutraliser.  Shran arrive sur place et il apprend enfin la trahison de Tarah.  Furieux, il fait immédiatement arrêter la jeune Andorienne.  Il envoie ensuite son médecin personnel s'occuper de la blessure de l'ambassadeur Soval.

Dans l'espace, Tucker a placé l'Enterprise entre les vaisseaux Vulcains et Andoriens et il menace de tirer sur le premier qui s'approchera trop près de la planète.  Les capitaines Andoriens et Vulcains protestent et s'apprêtent à passer outre lorsqu'un appel d'Archer signale quet T'Pol et lui sont sain et sauf, ainsi que Soval, et qu'ils sont en compagnie de Shran.  Tous les trois sont prêts à commencer les négociations sur l'Enterprise.  Une fois Soval suffisamment rétabli, les deux hommes entament un dialogue qui permet d'éviter le commencement d'une guerre et pose les bases du règlement pacifique du conflit.  Finalement, les Vulcains acceptent le toast proposé par les Andoriens et avant de quitter le vaisseau Terrien, Soval dit au capitaine Archer que sa présence n'a finalement pas créé trop d'interférences dans le règlement du conflit.  Lorsque Shran entend cela, il suggère au capitaine que c'est probablement le plus beau compliment qu'un Vulcain aurait pu faire au Terrien.
BuckarooHors Ligne Buckaroo,  le 10 Avr. 2009 à 21H47'
Permettez moi de m'insulter moi même :
" Sale p'tit con et tu te prends pour un fan de Star Trek? "

Comment ai je put en son temps allumer cet épisode en prétendant qu'il n'y avait rien de Star Trek là dedans et que les Vulcains se comportaient en impérialiste US* ?!!

La haine sans doute, pas de doute ça rend aveugle!

Car Cease Fire, c'est du Star Trek tout craché. Un conflit absurde, de la suspicion, un brin d'action et l'humanisme selon Roddenberry qui s'érige comme concilateur vers une meilleure compréhension mutuelle.

J'ai vraiment l'impression que la série fait un pas en avant déterminant vers ce que sera TOS. Même Trip Tucker aux commandes du NX agit de manière adulte et responsable, avec le brin de menace roublarde à la James T. Kirk.

Soval devient plus agréable, moins tête de con. Il prend une envergure intéressante à la fin de récit. Que dire de Jeffrey Combs aka Shran à part le trivial: Il est toujours aussi génial. Suzie Plaskon immortelle Khe'ler de TNG est aussi la cerise sur le gâteau.

Non, je ne vois rien à redire sur cet épisode, bien écrit, correctement découpé, avec de bons dialogues et bons acteurs.

97% d'avis favorable.

* C'est pas parce qu'on est dicté par la logique qu'on a forcéménet raison. La logique peut justifier tout et même le pire . Quand on regarde la Série Originale, il faut le coeur de Bones pour mesurer la logique de Spock, parfois implacable et tranchantes comme un rasoir.

Commentaires

1 Commentaire

Posté par Buckaroo, le 10 Avril 2009.

Poster le second Commentaire

Statistiques

Page consultée 156 fois ce mois.

Page consultée 22227 fois au total.

Nouveaux Venus

"Ce n'est pas scientifique, mais si Mr. Spock pense que cela se produira, ça doit être logique."

Montgomery Scott

En ligne

14 visiteurs en ligne

aucun membre connecté

440 membres inscrits
Valid XHTML  Valid CSS Valid CSS

Back To Top